«La Piste Kim», un clan au-dessus

Libération, publié le mercredi 13 juin 2018 à 19h16

Dans le froid enneigé de Pyongyang, il marchait le long de la limousine-catafalque noire. A la droite du cortège qui s'ébranlait  pour un enterrement familial chorégraphié comme un spectacle de masse, Kim Jong-un accompagnait la dépouille de Kim Jong-il, son père. Ce 28 décembre 2011, la terre entière découvrait le troisième rejeton de la dynastie des Kim. Avant sa mort, le père était campé en ridicule satrape extrême-oriental, jadis incarnation joufflue et échevelée d'une dictature ermite à bout de souffle. Et personne ne donnait cher de l'avenir politique du «grand successeur». A 27 ans, Kim Jong-un était vu comme une marionnette rondouillarde et falote dont le régime était voué à une chute imminente.

Sept ans plus tard, Kim s'est imposé sans pitié. Il

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.