"La jeune fille à la perle" examinée sous les yeux du public

"La jeune fille à la perle" examinée sous les yeux du public

Le tableau du maître hollandais Vermeer "La jeune fille à la perle" lors d'une exposition à Bologne, le 30 janvier 2014 en Italie

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 02 mars 2018 à 09h32

Le tableau du maître hollandais Vermeer "La jeune fille à la perle", l'une des peintures les plus célèbres, fera l'objet d'un examen scientifique pendant deux semaines sous les yeux des visiteurs du musée néerlandais qui l'abrite.

Le lumineux chef-d'oeuvre peint vers 1665 avait fait l'objet de recherches pour la dernière fois en 1994 à la Mauritshuis, dans le centre de La Haye.

"Même si une nouvelle restauration n'est pas encore nécessaire, d'importantes avancées ont été faites ces 25 dernières années dans l'analyse technique non invasive", a expliqué le musée dans un communiqué.

Les chercheurs ont longtemps été fascinés par le tableau représentant cette jeune femme au regard énigmatique, coiffée d'un bandeau bleu et jaune, une perle nacrée pendant à l'oreille.

Ils ont "un certain nombre de questions restées sans réponse à propos de la façon dont Vermeer a peint cette oeuvre d'art et des matériaux qu'il a utilisés", a souligné la Mauritshuis.

Ainsi, il sera fait appel aux technologies les plus récentes, comme les rayons X fluorescents et la microscopie digitale, dès lundi dans le cadre d'un projet s'étalant sur deux semaines intitulé "The Girl in the Spotlight" ("La jeune fille sous les projecteurs").

La peinture du maître hollandais sera examinée de manière minutieuse afin de découvrir "la toile, les pigments et l'huile" qu'il a employés.

Installés à l'intérieur d'une structure fermée en verre où les visiteurs pourront les observer, les experts internationaux examineront minutieusement "la toile, les pigments et l'huile" utilisés par Vermeer.

"Deux semaines durant, le musée accueillera l'un des centres de recherche les plus perfectionnés sur terre", a remarqué Abbie Vandivere, responsable de la recherche au sein de la Mauritshuis.

Après quoi, la toile sera "l'une des oeuvres d'art les mieux documentées du monde", selon ce musée.

Très apprécié, ce petit tableau de 45 cm sur 40, qui a notamment inspiré un roman et un film avec l'actrice américaine Scarlett Johansson, ne serait pas le portrait d'une véritable jeune fille, mais plutôt la représentation d'un personnage imaginaire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - "La jeune fille à la perle" examinée sous les yeux du public
  • Tableau fascinant, mais pourquoi vouloir comprendre et disséquer l'émotion qu'il inspire ?

    Laissez nous rêver, sa beauté ne sera jamais du domaine de la compréhension scientifique et jamais copier par la technique. Ca ne s'explique pas, car c'est de l'art !

  • La Jeune fille à la perle. Seulement le titre sous lequel le tableau est connu, ouvre les portes au rêve. La peinture par elle même est un miracle de l'Art. Vermeer est un véritable miracle. Moins de 40 toiles à son actif, du moins connues à ce jour; un artiste qui cesse de peindre sans que l'on sache pourquoi, qui "disparaît" de la société des peintres néerlandais sans que l'on sache pour quelle raison; Toute une vie passée sans faire le moindre bruit autour de lui, avant de commencer à peindre, pendant son activité et après. Chaque tableau de Vermeer est un miracle de beauté. Dans la composition, le choix des couleurs les teintes diaphanes, la lumière, l'air qui va de la fenêtre au jet de lait dans La laitière, ou sur les doigts agiles de La dentellière. Pour un peu on entendrait les sons que produisent les instruments de musique, au repos ou entre les mains des musiciens. Quel peintre! Quel Maître!

    Vous avez tout dit !

    Et bien dit !

    J'avais oublié d'ajouter que le roman qui a été écrit à partir de ce tableau est une pure fiction, il n'y a rien de vrai et ce n'est pas non plus une merveille particulière de la littérature. Le film qui en a été tire, très bien interprété par ailleurs, est tout aussi fictif. Je signale ceci car j'ai le souvenir de certains commentaires de spectateurs au sortir de la projection du film en question, prenant le film pour argent comptant, n'ayant pas lu l'avertissement du début! Du point de vue artistique, le film me semble supérieur au livre. Mais rien ne remplace le tableau., du Maître Vermeer.

    Comme quoi enfiler des perles peut s'avérer lucratif

  • lorsque je suis allé au Mauritshuis en 1974 j'ai passé plus d'une demi heure fasciné par ce tableau