La Chine rurale fête ses dieux du Feu et la Terre

Chargement en cours
 The She Huo festival dates back to ancient China, when people performed to pray for a bumper harvest and good weather

The She Huo festival dates back to ancient China, when people performed to pray for a bumper harvest and good weather

1/4
© AFP, Fred DUFOUR

AFP, publié le vendredi 02 mars 2018 à 12h36

C'est une fête magique du nord de la Chine: chaque année, des villageois se lèvent à 4h du matin pour se poudrer le visage de rose, revêtir des robes colorées et brandir épées et lances, ultime célébration rituelle du Nouvel an lunaire.

Au lever du soleil, les artistes convergent vers une place du district de Longxian, dans la province du Shaanxi. Ils chantent, frappent des tambours, dansent ou exécutent des mouvements d'arts martiaux: ils rendent ainsi hommage aux dieux du Feu et de la Terre. 

Ils partent ensuite pour un défilé haut en couleur, destiné à bénir les nouveaux chantiers et magasins du village. Certains arborent de fausses barbes, ou montent des chevaux, d'autres chevauchent des montures factices. Le tout sous le regard amusé des spectateurs marchant derrière la parade.

La Chine est entrée dans l'année du Chien le 16 février. Mais les célébrations durent chaque année pendant les 15 jours qui suivent. Cette fête locale du "Shehuo" en est une variante régionale.

Elle remonte à la Chine impériale, lorsque les habitants -- et même les empereurs -- priaient les dieux du Feu et de la Terre pour obtenir de bonnes récoltes et une métro clémente.

La fête du "Shehuo" a été placée sur la liste nationale du patrimoine culturel immatériel. Les autorités cherchent ainsi à encourager les gens à prendre part et à assister aux festivités.

Mais certains villageois se disent inquiets: la tradition s'estompe et les festivités deviennent chaque année plus courtes, s'émeuvent-ils.

"Ce n'est plus aussi flamboyant que quand j'étais jeune", explique à l'AFP Mme Chen Liping, une actrice du spectacle, âgée d'une quarantaine d'années.

"J'espère cependant que ce sera toujours aussi vivant, comme ça on pourra faire la fête chaque année."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.