L'étoile de Cannes (2/14). La Croisette à l'heure numérique

L'étoile de Cannes (2/14). La Croisette à l'heure numérique©PAUL SAKUMA / AP / SIPA

franceinfo, publié le mardi 08 mai 2018 à 19h53

Netflix, ses 125 millions d'abonnés dans le monde, sa puissance financière dans la production. Avec le festival, l'affaire a tourné court. Cannes 2017, deux films de la plateforme numérique en compétition et un président du jury, Pedro Almodovar qui met les pieds dans le plat: la palme d'or à un film qui ne sortira jamais en salles ? Impossible ! Le festival qui avait sous-estimé la polémique annonce une nouvelle règle : pour concourir, il faut être visible sur grand écran. La réponse de Netflix est sans appel : hors de question.

Cette année, Alfonso Cuaron aurait pu être en compétition et on aurait pu découvrir The other side of the wind, oeuvre inachevée d'Orson Welles, finalisée par Netflix. En cause, un truc bien français qui s'appelle la chronologie des médias.

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.