L'énorme bourde de la ministre de la Culture après la mort de Michel Butor

L'énorme bourde de la ministre de la Culture après la mort de Michel Butor
Audrey Azoulay, la ministre de la Culture

publié le jeudi 25 août 2016 à 12h30

Audrey Azoulay s'est emmêlée dans les oeuvres du romancier, dans un communiqué d'hommage ce jeudi.

Le ministère de la Culture ne porte pas vraiment chance à ses hôtes par les temps qui courent. Après les railleries qu'avaient dues essuyer Fleur Pellerin lorsqu'elle avoué ne pas avoir lu le prix Nobel de littérature Patrick Modiano, c'est la nouvelle ministre de la Culture qui a commis une grosse bourde ce matin. Peu après l'annonce de la mort de l'écrivain Michel Butor, figure de proue du mouvement du nouveau roman, Audrey Azoulay s'est fendue d'un communiqué pour rendre hommage au romancier décédé à l'âge de 89 ans.

"Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'intégralité de son oeuvre en 2013, celui qui obtint le prix Renaudot pour La consolidation semblait animé d'un formidable appétit de découvertes et d'expériences, mais sans doute plus encore du plaisir de transmettre et de partager chacune d'elle par le texte-prose ou poésie.", a écrit la ministre.

Là où le bât blesse, c'est que le roman phare de Michel Butor, qui lui avait bien valu le prix Renaudot en 1957, s'intitule "La modification", et non "La consolidation". Une erreur qui a rapidement été corrigée par la suite, trop tard cependant pour échapper à la vigilance de plusieurs observateurs comme le journaliste de Marianne, Laurent Nunez : "Pellerin n'avait pas lu Modiano, Azoulay a lu un roman inédit de Butor : 'La Consolidation' - Prix Renaudot quand même".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.