L'adieu à Stéphane Audran, «une belle âme»

L'adieu à Stéphane Audran, «une belle âme»

Les obsèques de l'actrice Stéphane Audran ont été célébrées ce mardi en l'église Saint-Roch à Paris (Ier).

A lire aussi

leparisien.fr, publié le mardi 03 avril 2018 à 21h32

Quelque 150 personnes, dont Isabelle Huppert, se sont réunies ce mardi matin à Paris pour dire adieu à la comédienne Stéphane Audran, inhumée ce mercredi en Corse.

Des textes de Platon et de George Sand, des évangiles sur le jugement, de la musique qui s'élève, Mozart et le duo de Don Giovanni servi dans le « Festin de Babette », son plus célèbre film, Oscar du film étranger en 1988. En noir et blanc, elle est là, d'une beauté rare. Posée sur un chevalet, la photo de trois quarts fait face aux quelque 150 personnes réunies ce mardi matin en l'église Saint-Roch, à Paris, venues la saluer. Dire adieu à Colette Dacheville, alias Stéphane Audran, disparue le 27 mars dernier. Elle avait 85 ans

L'actrice fétiche et ancienne épouse de Claude Chabrol a voulu une cérémonie à son image, digne et discrète, pudique, soulignent ses proches. Elle en avait choisi les moindres détails, selon son fils, Thomas Chabrol. Sa famille - sa petite-fille Valentine qui l'appelait « Mère-grand » - ses amis et peu de célébrités finalement. Pas autant que l'aurait mérité son talent unanimement reconnu. Isabelle Huppert, qui s'éclipsera sans un mot. Elle avait joué sa fille dans « Violette Nozière », de Claude Chabrol. Didier Bénureau ou encore Dominique Besnehard.

« Elle n'entretenait pas les relations dans la profession, ce n'était pas une ambitieuse, elle vous parlait de la vie, pas du métier », confie ce dernier. « Ce qu'elle aimait, c'était jouer, mais elle n'aurait jamais fait des pieds et des mains pour un rôle », ajoute-t-il. Il loue encore sa grande beauté, « ce qu'on ne dit pas assez ». « C'était une belle âme, estime la comédienne Alexandra Stewart. Elle n'a jamais voulu se mettre en avant, n'entretenait pas sa notoriété ».

« Elle ne se prenait pas au sérieux, souligne son neveu, Jean-François Luccioni. Elle m'a beaucoup dit qu'elle n'avait jamais rêvé d'être une célébrité ». Fantaisie et originalité, sont des qualificatifs qui reviennent aussi. « Elle ne réagissait jamais comme on pouvait s'y attendre, raconte la comédienne Katia Tchenko. Elle n'avait rien de classique, pouvait jouer la bourgeoise avec une grande facilité mais ne l'était pas du tout ». Elle doit s'envoler aujourd'hui pour la Corse où elle reposera dans le tranquille petit cimetière de Tolla, au bord d'un lac. « C'est doux et très fleuri », précise son neveu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.