L'accordéoniste Yvette Horner est morte

L'accordéoniste Yvette Horner est morte©GEORGES BENDRIHEM / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 12 juin 2018 à 13h14

Yvette Horner était la reine du bal, une machine à guincher. La dame s'honore de ne jamais jouer assise. Avec elle, chaque gala est une performance. Les Français la découvrent en 1949 sur le Tour de France. Elle joua 11 Tours d'affilée juchée sur sa traction légendaire. Née à Tarbes en 1922, elle fut d'abord une surdouée du piano. Elle décrocha le premier prix du conservatoire de Toulouse à 11 ans. Mais sa mère l'obligea à pratiquer le piano à bretelles.

Forcée à pratiquer l'accordéon

Elle finit par aimer cet instrument injustement méprisé. Du classique à la country, elle joue avec les plus grands, comme Charlie McCoy, l'arrangeur d'Elvis Presley. Reine du kitsch, elle accumule une collection surréaliste d'objets dans son pavillon de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), où

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.