Todd Haynes : «Je ne me suis jamais vu comme un inventeur, plutôt comme un interprète»

Todd Haynes : «Je ne me suis jamais vu comme un inventeur, plutôt comme un interprète»

Todd Haynes.

A lire aussi

Libération, publié le mardi 14 novembre 2017 à 20h08

Jamais Todd Haynes n'avait enchaîné si vite deux longs métrages, en presque trois décennies de carrière. Deux ans après Carol, le cinéaste, qui prenait naguère son temps pour polir l'écriture de chacun de ses projets sur des années, vient de tourner pour la deuxième fois seulement, et pour Amazon Studios, un scénario dont il n'était pas l'auteur, adapté d'un roman pour enfant, le beau et inégal Musée des merveilles. Libération l'a rencontré début octobre lors de sa venue à Paris, six mois après son passage en compétition à Cannes.

à lire aussi Todd Haynes, jeux d'artifices

Jusqu'à Carol, vous racontiez que vous demandiez à votre agent de décliner toute proposition de script, sans même les considérer. Comment en êtes-vous venu à tourner le Musée des…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Todd Haynes : «Je ne me suis jamais vu comme un inventeur, plutôt comme un interprète»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]