Humour : les Deux Ânes renouvellent leurs ruades satiriques

Humour : les Deux Ânes renouvellent leurs ruades satiriques
Régis Mailhot du théâtre des Deux Ânes
A lire aussi

leparisien.fr, publié le jeudi 21 juin 2018 à 18h56

Régis Mailhot reprend les rênes du théâtre des Deux Ânes. Blanche Gardin, Constance, Audrey Vernon, Pierre-Emmanuel Barré, Monsieur Fraize ou encore Olivier de Benoist viendront y jouer en solo, en duo ou en trio lors du premier «festival désobéissant» en septembre prochain.

Cent ans et tout son mordant, le Théâtre des Deux Ânes est plus que jamais prêt à ruer dans les brancards avec effronterie. Le temple des chansonniers et de l'humour politique de Pigalle s'apprête à faire sa mue sous l'impulsion de Régis Mailhot, l'humoriste de RTL, qui en prend la direction artistique. Après 23 ans de direction, son oncle, Jacques Mailhot, propriétaire du théâtre de 300 places du boulevard de Clichy (Paris XVIIIe), lui passe les rênes de l'institution à partir de septembre. A lui et à la nouvelle génération de mener ces Deux Ânes-là fourrager les si riches terres de la satire politique et sociétale.

«Un rire populaire mais qui ne fait pas le trottoir»

« Les Deux Ânes font peau neuve, mais c'est un petit lifting, prévient Régis Mailhot. On garde les traits et les expressions du lieu unique dans le paysage du spectacle français ». Pierre Dac et Arletty, Jean Yanne, Bourvil, Jean Poiret et Michel Serrault, Laurent Ruquier et Laurent Gerra ont foulé cette scène. Dans leur lignée, Régis Mailhot entend poursuivre cette histoire, tout en invitant les humoristes du moment et donnant sa chance aux talents de demain.

Maître-mot de l'identité du théâtre et nouvelle signature, la désobéissance. « Le théâtre des Deux Ânes est un théâtre désobéissant, explique l'humoriste. Il veut proposer un rire populaire mais qui ne fait pas le trottoir, et un humour pertinent et impertinent ». L'envie aussi de « remettre du sens dans notre métier », alors qu'aujourd'hui « vous tapez sur un arbre et cinq humoristes en tombent », tandis que se multiplient « les garages à humour » dans la capitale.

Blanche Gardin et Pierre-Emmanuel Barré ensemble sur scène

Pour incarner l'esprit frondeur du lieu, Mailhot invite en septembre les plumes les plus acérées du moment à venir y persifler en solo, duo, trio ou en plateau, lors du premier festival désobéissant qui ouvrira la saison, du 23 au 28 septembre.

Parmi ces drôles d'oiseaux au ramage ravageur, on verra Blanche Gardin partager la scène avec Pierre-Emmanuel Barré. Aymeric Lompret, Alex Vizorek, Regis Mailhot, Frédéric Fromet et Olivier de Benoist s'y serreront le lendemain. Constance présentera son nouveau spectacle alors qu'Audrey Vernon et Monsieur Fraize s'y succéderont aussi.

Pour clôturer le festival, Mailhot a imaginé deux soirées spéciales captées pour Paris Première, le bal des désobéissantes - « 100 % féminin, mais avec des hommes aussi » - et le « Gala des tauliers », avec notamment Bernard Mabille et Jacques Mailhot. Mailhot, l'oncle, qui ne raccroche pas vraiment et va continuer de sévir avec ses petits camarades. « C'est une transition entre générations, un passage de relais en douceur », sourit-il.

Auteurs, à vos plumes !

« Tout est bon dans le Macron », le spectacle qu'il joue jusqu'à fin juin avec Michel Guidoni, Florence Brunold, Gilles Détroit et Emilie-Anne Charlotte, partira en tournée en septembre et reviendra ensuite en matinée les samedis et dimanches. A partir d'octobre, trois spectacles seront à l'affiche, « Pot Pourri », de Constance, le mardi, « Tout le monde croit que je suis un mec bien », de Frédérick Sigrist, le mercredi et du jeudi au samedi, « Citoyen », de Régis Mailhot. Le nouveau directeur n'exclut pas de proposer jusqu'à deux spectacles par soir, et envisage notamment des pièces de théâtre sur des sujets sociétaux.

Enfin, pour tendre la perche aux jeunes talents, les Deux Ânes organisent en parallèle un concours d'écriture de textes d'humour en partenariat avec la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) intitulé « Désobéissance chronique ». Avec pour marraine la survitaminée Nicole Ferroni, ce concours ouvert jusqu'au 19 août a deux thèmes : « désobéir aujourd'hui » et « 2018, année de toutes les commémorations ».

Théâtre des Deux Ânes . 100 Boulevard de Clichy (XVIIIe). 01.46.06.10.26

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU