Fuite berlinoise à hauteur d'enfant

Fuite berlinoise à hauteur d'enfant
A lire aussi

Libération, publié le vendredi 25 mai 2018 à 16h22

Le roman s'ouvre sur les rituels de la vie d'Anna : cette petite fille de 9 ans, en sortant de l'école, retrouve dans sa jolie maison de Berlin sa tendre mère, sa gouvernante aux petits soins et son père, un intellectuel célèbre qui écrit des articles et des essais. Un père qui travaille à la maison est un privilège : Anna et son frère Max peuvent entrer à leur guise dans son bureau pour lui parler. «Vati» est concentré mais toujours bienveillant. Néanmoins, dès les premières pages de ce classique de la littérature jeunesse réédité par Albin Michel, l'intranquillité monte dans la maison, Anna la sent. Sa famille est juive, nous sommes à Berlin en 1933 et l'arrivée au pouvoir de Hitler aura lieu dans quelques jours. Quand Hitler s'empara du lapin rose a été

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.