Expo / «Dada Africa», pied de nez et arts premiers

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 19h06

Trabagea bonoooooooo oooooo ! Revoilà Dada ! Revoilà sa «nouvelle esthétique : poème, gymnastique, concert de voyelles, poème bruitiste, poème statique arrangement chimique des notions» ! (1) Mais cette fois, pas sous l'angle furieusement exhaustif et littéraire de l'expo qui s'était tenue au centre Pompidou en 2005. Non, ce qui a intéressé Cécile Debray et Cécile Girardeau, co-commissaires de «Dada Africa» au musée de l'Orangerie à Paris - en association avec le musée Rietberg de Zurich et la Berlinische Galerie -, ce sont les influences «extra-occidentales» qui ont innervé cette mutinerie artistique, essaimant en Europe et en Amérique du Nord de 1916 à la naissance du surréalisme.

L'angle est moins attendu, mais non moins passionnant. Car, en l'espèce, il y a…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Expo / «Dada Africa», pied de nez et arts premiers
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]