Equateur: obsèques des journalistes tués par des dissidents des Farc

Chargement en cours
Les funérailles des trois membres d'une équipe du journal équatorien El Comercio assassinés par des rebelles dissidents des Farc, le 29 juin 2018 à Quito, en Equateur
Les funérailles des trois membres d'une équipe du journal équatorien El Comercio assassinés par des rebelles dissidents des Farc, le 29 juin 2018 à Quito, en Equateur
1/2
© AFP, RODRIGO BUENDIA

AFP, publié le samedi 30 juin 2018 à 08h24

Les dépouilles de trois membres d'une équipe du journal équatorien El Comercio assassinés par des rebelles dissidents des Farc qui les avaient enlevés, ont été enterrées vendredi en présence de membres de leurs familles dans un cimetière du nord de Quito.

Les corps du journaliste Javier Ortega (32 ans), du photographe Paul Rivas (45 ans) et du chauffeur Efrain Segarra (60 ans) avaient été rapatriés mercredi de Colombie.

Les trois hommes avaient été enlevés le 26 mars par des dissidents de l'ex-guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), mouvement dissout et reconverti en parti politique depuis la signature d'un accord de paix fin 2016. 

Il avaient été tués en plein reportage dans la zone frontalière entre l'Equateur et la Colombie, où opèrent des groupes de narcotrafiquants et où les patrouilles de police et de l'armée sont régulièrement attaquées.

Les deux pays avaient lancé une intense chasse à l'homme contre le groupe dissident de "Guacho", qui a revendiqué leur enlèvement puis leur meurtre.

Sans commandement unifié, les dissidents des Farc comptent quelque 1.200 combattants et opèrent dans les régions reculées de Colombie, où ils contrôlent le trafic de drogue ou encore l'exploitation minière illégale. 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU