En Grèce, un musée célébrant les héros étrangers pour le bicentenaire de l'indépendance

Chargement en cours
Un employé du nouveau musée philhellénique d'Athènes verrouille une vitrine dans laquelle sont exposées des armes, le 12 mars 2021
Un employé du nouveau musée philhellénique d'Athènes verrouille une vitrine dans laquelle sont exposées des armes, le 12 mars 2021
1/4
© AFP, Louisa GOULIAMAKI

, publié le samedi 13 mars 2021 à 15h20

Un musée honorant des centaines d'anciens combattants étrangers qui ont participé à la guerre d'indépendance de la Grèce ouvrira à Athènes dans le cadre du 200e anniversaire de la révolution de 1821, célébré le 25 mars dans la capitale grecque.

Parmi ces héros, Lord Byron, le poète romantique anglais mort en 1824 en combattant pour la libération de la Grèce de l'Empire ottoman.

"Le mouvement philhellénique a séduit toutes les classes sociales, c'était un mouvement vertical et horizontal sans précédent", déclare à l'AFP Constantinos Velentzas, fondateur du musée et collectionneur privé.

Dans le musée, il y aura un "tour virtuel en 3D" pour "s'adresser à un large public qui n'est pas seulement basé en Grèce", ajoute cet entrepreneur informatique basé au Luxembourg.

"Nous voulons que les gens comprennent comment c'était en Grèce pendant cette période", explique-t-il.

Des centaines de peintures, lettres, livres, armes et pamphlets, datant de la Révolution grecque, seront exposés au musée philhellénique d'Athènes à partir d'avril mais peuvent être vus en ligne dès ce mois-ci.

Parmi les articles rares exposés, une lettre du marquis de Lafayette, héros français de la guerre d'indépendance américaine, des esquisses du drapeau révolutionnaire grec ou encore le registre d'un navire de guerre qui participa à la bataille-clé de Navarino.

M. Velentzas, qui a quitté la Grèce à l'âge de 15 ans, raconte qu'il lui a fallu une décennie pour rassembler la collection, aidé d'une "équipe qui suivait les enchères à travers l'Europe et les Etats-Unis". 

"Ce n'est pas un hobby, c'est une mission", précise-t-il.

Personnage-clé du mouvement romantique, Lord Byron figurait parmi les centaines d'Européens et d'Américains qui avaient rejoint le combat pour l'indépendance grecque, inspirés par les idéaux grecs.

D'anciens rivaux des guerres napoléoniennes s'étaient retrouvés à se battre côte à côte pour défendre la Grèce.

- Célébrations du bicentenaire  -

Parmi les Philhellènes célébrés dans le futur musée figurent aussi Karl Rudolf Brommy, qui a ensuite participé à établir la première flotte unifiée d'Allemagne, ou encore Frank Hastings, un officier de la marine anglaise qui lança et dirigea le premier navire de guerre grec à vapeur "Karteria".

Débutée en mars 1821, la Révolution grecque avait failli être perdue en 1824 à cause d'une invasion de l'Egypte, alors un Etat vassal du sultan ottoman. Mais la guerre avait finalement été gagnée grâce à l'intervention militaire de l'Angleterre, de la France et de la Russie, qui avaient vaincu les Ottomans et les Egyptiens lors de la bataille navale décisive de Navarino en 1827. La Grèce est devenue indépendante de l'Empire ottoman en 1830.

La société à but non lucratif derrière le musée prévoit aussi un monument portant les noms de 1.500 volontaires étrangers ayant combattu pour la Grèce.

Parmi les personnalités invitées invités pour la parade du bicentenaire de l'indépendance grecque, le 25 mars à Athènes, figurent le président français Emmanuel Macron, le prince britannique Charles et le Premier ministre russe Mikhail Mishustin.

Mais la visite de ces dirigeants ne sera possible que "si l'évolution de la pandémie le permet", a déclaré la porte-parole du gouvernement Aristotelia Peloni.

A l'occasion du bicentenaire, la Grèce frappera 1,5 million de pièces de 2 euros commémoratives à l'effigie du drapeau grec. Elle a aussi produit plus d'une dizaine de pièces en édition limitée, dont des reproductions de la monnaie de 1828 et 1832.

Si nombre d'événements ont été annulés pour cause de pandémie, deux grands musées athéniens marqueront l'événement. La Galerie nationale rouvrira le 24 mars, après huit années de rénovation. Et le musée Benaki a inauguré en ligne une exposition d'une durée de huit mois comprenant plus de 1.200 objets et peintures sur l'histoire grecque de 1770 à 1870.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.