Egypte : un fromage mortel vieux de 3.200 ans découvert dans une tombe

Egypte : un fromage mortel vieux de 3.200 ans découvert dans une tombe
Des peintures antiques du tombeau du "Vieux Royaume", sur le plateau de Giza (illustration)

Orange avec AFP, publié le samedi 18 août 2018 à 17h10

Selon la très prestigieuse American Chemical Society (ACS), il s'agit "probablement du plus vieux résidu de fromage jamais retrouvé."

Le mystère a été levé. Une équipe de scientifiques italiens a communiqué les résultats de l'analyse d'une substance blanchâtre inconnue, qui avait été trouvée dans une jarre lors de la fouille d'une tombe située dans l'ancienne cité antique de Memphis, au sud du Caire. Selon un rapport publié mercredi 25 juillet dans les ACS Publications, cette substance était des restes de fromage, conservé depuis 3.200 ans dans le tombeau de Ptahmes, maire de Memphis au XIIIe siècle avant JC. Du temps de l'Egypte des pharaons, la ville était une des capitales de Basse-Egypte, abritant de nombreux temples et nécropoles.

Les amateurs de fromage passeront leur tour

L'analyse bactériologique indique que le fromage contient du lait de vache mélangé à du lait de brebis ou de chèvre. Les 3.200 années ne se sont toutefois pas passées sans conséquences sur le produit : les chercheurs ont trouvé trace de la bactérie Brucella melitensis, agent fortement pathogène et potentiellement mortel pour l'homme, qui peut se retrouver dans l'organisme suite à l'ingestion de lait non pasteurisé.



Selon Futura Sciences, qui relaie la découverte vendredi 17 août, il s'agirait là encore de la plus ancienne trace de la maladie jamais identifiée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU