Dur, dur d'être un grand petit frère

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 16 mai 2018 à 21h06

En trois longs métrages d'animation (la Traversée du temps, Summer Wars et les Enfant loups), Mamoru Hosoda s'est imposé comme une référence pour tous ceux qui espéraient que Hayao Miyazaki n'avait pas tué le game en ne laissant autour de lui qu'un peuple de réalisateurs intimidés par son ombre tutélaire. Par leur ampleur, leur souffle, leur ambition et leur folie, ses films sont déjà des classiques. En 2015, le Garçon et la Bête a semblé marquer un tournant avec un dessin animé plus spécifiquement produit pour les enfants, inflexion que confirme encore Miraï, ma petite sœur présenté à la Quinzaine des réalisateurs. Le personnage principal est Kun, un garçonnet qui supporte mal l'arrivée d'un bébé qui lui fait concurrence à la maison. Jaloux et colérique, Kun

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.