Des super-héros en briques de Lego posent leur valise à Paris

Chargement en cours
Super héro créé par l'artiste américain Nathan Sawaya en briques Lego pour une exposition à La Villette à Paris, le 26 avril 2018
Super héro créé par l'artiste américain Nathan Sawaya en briques Lego pour une exposition à La Villette à Paris, le 26 avril 2018
1/2
© AFP, Lionel BONAVENTURE
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 26 avril 2018 à 17h42

Une batmobile de 5,5 mètres de long, une Wonderwoman grandeur nature: à Paris, des sculptures de super-héros, créées avec des briques de Lego, s'installent au Parc de la Villette à partir de dimanche.

Dans l'espace chapiteau du parc, 120 sculptures inspirées de l'univers des super-héros et super-vilains issus des bandes dessinées DC Comics sont présentées au public. Batman, Superman, The Flash : pas de cire ou de céramique, l'artiste américain Nathan Sawaya a utilisé près de 2 millions de briques Lego pour sculpter les personnages de fiction qui ont marqué son enfance.

Dans onze salles, plongés dans le noir, les fans de comics - petits ou grands - pourront remonter aux origines des justiciers, s'immerger dans le monde de Superman, découvrir l'histoire de Wonderwoman ou s'aventurer dans Gotham City, la ville de Batman.

"C'est une exposition de divertissement qui s'adresse autant à un public très familial qu'aux fans de Lego ou de Comics", souligne la directrice de l'exposition, Corinne Menegaux. "Mais il y a également derrière chacune de ces sculptures la vision personnelle de l'artiste".

Dans une des salles, par exemple, une sculpture représente Superman tentant de pousser un mur. "Si vous faites un pas de côté, vous vous rendez compte que le mur n'est autre que la cape du super-héros", explique Nathan Sawaya à l'AFP. "Je voulais montrer ainsi que dans la vie nous sommes parfois à l'origine de nos propres obstacles."

Pour la plupart des sculptures, l'artiste colle les briques entre elles. Mais le plasticien expérimente également d'autres techniques. Comme avec l'avion invisible de Wonderwoman, où l'artiste a enfilé des briques de Lego transparentes sur des fils tirés du sol au plafond. 

Certaines oeuvres sont le résultat d'un travail titanesque, comme la batmobile, la voiture de Batman présentée dans la dernière salle. Longue de 5,5 mètres, Nathan Sawaya a utilisé près de 490.000 briques pour sa construction! "J'ai travaillé 10 heures par jour pendant deux mois pour créer cette oeuvre", raconte-t-il.

L'artiste de 44 ans, adepte des petites briques colorées danoises depuis le début de sa carrière, "voulait utiliser un matériau accessible à tous". Pour lui, "tout le monde connait et a déjà joué avec un Lego. L'utiliser dans mon travail permet de rendre l'art accessible, et de toucher le plus grand nombre".

Autrefois avocat d'affaires à New York, Nathan Sawaya a abandonné il y a 14 ans son emploi pour se consacrer à sa passion. "Après le travail, certains vont à la gym, d'autres dans des bars, moi je rentrais chez moi pour créer des oeuvres à partir de Lego", confie-t-il. Sans regrets: "La pire de mes journées en tant qu'artiste est plus excitante que la meilleure de mes journées en tant qu'avocat".

Depuis son lancement à Sydney en 2015, l'exposition a voyagé à Madrid, Londres et Rome, attirant près d'un million de visiteurs. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.