Des fans russes de Star Wars reproduisent un vaisseau du "Mandalorian"

Chargement en cours
Une reproduction du Razor Crest, le vaisseau spatial de la série "The Mandalorian", construite par des fans de Star Wars, le 14 mars 2021 à Iakoutsk, en Sibérie
Une reproduction du Razor Crest, le vaisseau spatial de la série "The Mandalorian", construite par des fans de Star Wars, le 14 mars 2021 à Iakoutsk, en Sibérie
1/3
© AFP, Evgeniy SOFRONEYEV, Evgeniy SOFRONEYEV

, publié le lundi 15 mars 2021 à 17h10

Le Razor Crest s'est posé à Iakoutsk ! Dans une des villes les plus froides du monde, des fans sibériens de Star Wars ont reproduit le vaisseau spatial de la série "The Mandalorian", avec un réalisme impressionnant.

Le vaisseau utilisé dans la série Star Wars par le mystérieux chasseur de primes Din Djarin trône désormais fièrement sur une colline enneigée surplombant Iakoutsk, capitale de la république russe de Sakha, en Sibérie.

Fabriqué avec des panneaux de fibres, du métal et de la mousse plastique, le vaisseau fait quatre mètres de haut et "pèse plus d'une tonne", a déclaré à l'AFP Aïaal Fiodorov, 28 ans, à qui il a fallu trois mois pour le construire avec des amis.

Ils ont essayé de méticuleusement recréer l'intérieur du vaisseau, qui dispose d'une rampe d'accès et même d'un siège pour bébé Yoda, la petite créature avec laquelle le chasseur de primes forme un duo improbable.

La destruction du vaisseau durant la deuxième saison de la série avait été un "choc" pour Aïaal Fiodorov et ses amis. "On était très motivés pour le construire. Comme si nous étions à l'intérieur de la série et que nous reconstruisions le vaisseau", a-t-il expliqué.

Le jeune homme assure que le projet lui a couté 750.000 roubles (8.500 euros au taux actuel). Pour le réaliser, il a d'abord utilisé ses économies, puis vendu sa voiture avant de demander à des Russes et des entreprises de l'aider.

Pour un résultat qui en valait la peine, assure-t-il: "C'est la seule reproduction de vaisseau de ce genre dans le monde".

Et le Razor Crest est devenu une attraction pour les visiteurs et les habitants, mais aussi une inspiration dans une région qui a connu un surprenant essor de l'industrie cinématographique, au point de gagner le surnom ironique de "Sakhawood".

"Honnêtement, je ne m'attendais pas à ce que ça tourne aussi bien", estime Sémion Chichiguine, directeur d'un studio baptisé Taragai Cinema, en visite en famille pour admirer le vaisseau.

"Il y a beaucoup de gens du coin ici, et la plupart sont venus voir le navire. C'est tout simplement fantastique!"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.