En direct : décès du chanteur Jacques Higelin

décès du chanteur Jacques Higelin

Izia et Jacques Higelin sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+ le 19 mars 2010.

AFP, publié le vendredi 06 avril 2018 à 12h00

C'est un des grands noms de la chanson française des dernières décennies qui s'éteint. Le chanteur, compositeur et comédien Jacques Higelin est décédé vendredi matin, à l'âge de 77 ans, annonce sa famille à l'AFP.

06/04 à 15:08
06/04 à 15:06

Avec la mort de Jacques Higelin, la chanson française est orpheline de son poète rock le plus flamboyant et l'une de ses bêtes de scène les plus généreuses.

Ces derniers mois, son entourage avait fait état d'une "fatigue" du chanteur. La famille n'a pas souhaité communiquer sur les causes de son décès.

De nombreuses personnalités, politiques, artistes, lui ont rendu hommage. "Je ne peux que crier", a réagi son acolyte depuis les années 60 Brigitte Fontaine. 

"Jacques Higelin est mort. Cauchemars, fantômes et squelettes, laissez flotter vos idées noires... Mais déjà le ciel blanchit... La folie qui l’accompagne et jamais ne l’a trahi... Champagne pour les poètes et tristesse pour ceux qui les voient partir!", a tweeté le Premier ministre, Edouard Philippe.

Père de trois enfants artistes, le chanteur Arthur H, la chanteuse Izia Higelin, et le réalisateur Kên Higelin, il laisse derrière lui une vingtaine d'albums qui ont marqué la chanson française, comme "BBH 75" (1974), "Alertez les bébés" (1976) ou encore le diptyque "Champagne pour tout le monde..." et "... Caviar pour les autres" sortis en 1979.

A la fin des années 80, après quelques années de creux, il réussit un retour spectaculaire avec l'album "Tombé du ciel", son plus gros succès avec 300.000 exemplaires vendus. Produit par Jacno, il contient le single éponyme, hommage à son idole Charles Trénet, restera un de ses plus grands tubes.

Il avait célébré ses 50 ans de carrière en 2015, à la Philharmonie de Paris, à deux pas de chez lui. Beaucoup d'émotion avait accompagné cette soirée où on le voyait notamment chanter aux côtés de sa fille Izia et de son fils Arthur H.

Un an plus tard, il sortait en octobre 2016 "Higelin 75", son dernier album en date, dans lequel il clamait son admiration pour sa fille et attendait crânement, en "fumant", que "le temps s'arrête et qu'le ciel me tombe sur la tête".

FIN DU DIRECT

06/04 à 15:01

"Je ne peux que crier", a réagi auprès de l'AFP son acolyte depuis les années 60 Brigitte Fontaine, la voix déchirée par l'émotion

06/04 à 14:59

De nombreuses radios et télévisions ont bouleversé leurs programmes pour diffuser des éditions spéciales et des hommages au chanteur.

Journée spéciale sur France Inter

La radio publique a programmé une succession d'émissions dédiées au chanteur aujourd'hui. Elle rediffusera notamment à 16H "radio vinyle" avec Antoine de Caunes et à 20H "l'heure bleue" de Laure Adler, puis proposera de 21H à minuit une soirée d'hommage présentée par Didier Varrod.

Lecture musicale sur France Culture

France Culture proposera sur son antenne et sur son site plusieurs émissions et archives retraçant l'oeuvre et la vie du chanteur. En particulier, elle diffusera une émission spéciale de "La Dispute", à 19h, avec des critiques musicaux et des témoignages, puis rediffusera dimanche à 21H "Jeu et théorie du Duende de Federico Garcia Lorca", une "lecture musicale" avec le chanteur et son complice Dominique Mahut, enregistrée en 2014 à la Maison de la radio.

Entretien sur Europe 1

Outre une programmation spéciale aujourd'hui, Europe 1 rediffusera samedi à 16H un entretien que Jacques Higelin avait accordé en novembre à Isabelle Morizet, pour l'émission "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie". Il s'y était confié pendant une heure sur sa vie et sa carrière.

Arte: portrait filmé, concert symphonique 

Arte diffusera ce vendredi soir à 22H55 "Higelin – Ce que le temps a donné à l’homme", un documentaire et portrait réalisé par Sandrine Bonnaire, qui était passé pour la première fois sur la chaîne européenne en novembre 2015, à l'occasion des 75 ans de l'artiste. Le film est visible dès à présent sur le site de la chaîne. 

Les internautes peuvent en outre visionner sur la plateforme Arte Concert le spectacle "Higelin Symphonique", qui avait été filmé en 2015 à la Philharmonie de Paris. (https://www.arte.tv/fr/videos/063875-000-A/higelin-symphonique-a-la-philharmonie-de-paris/)

Programmation musicale sur W9

La chaîne de M6 dédiée à la musique et au divertissement proposera ce vendredi en fin de soirée une "programmation musicale spéciale" pour saluer l'artiste.

06/04 à 14:40
06/04 à 14:38
06/04 à 14:31
06/04 à 14:28
06/04 à 14:26
06/04 à 14:25
06/04 à 14:23

"Jacques Higelin a fait le Printemps de Bourges, il est dans l'ADN du festival", a réagi auprès l'AFP Boris Vedel, le directeur du festival.

"Jacques Higelin et le Printemps, c'est une histoire singulière. La vie du Printemps se mêle à la sienne. C'est un jour triste pour la musique, pour la chanson française, tout le monde. Il y a des gens encore très proches de lui ici à Bourges", selon le patron du festival.  

"Il était présent pour la première édition en 1977", raconte Boris Vedel. "A l'époque, l'ambition du cofondateur Daniel Colling était de faire un printemps de la chanson française et parmi les artistes qui symbolisaient cela, il y avait Higelin."

"Le parrain du festival c'était Charles Trénet, qu'adorait Higelin, mais qui n'incarnait pas vraiment le renouveau de la chanson française, et les organisateurs craignaient qu'il soit sifflé. Ce qui s'est produit, et alors Higelin a pris le micro et interpellé le public, qui s'est immédiatement rangé derrière lui", poursuit-il.

Pour sa prochaine édition, le Printemps de Bourges réfléchit d'ores et déjà à la possibilité de rendre hommage à Jacques Higelin, alors que son fils Arthur H doit s'y produire le 26 avril.

06/04 à 14:19
06/04 à 14:18
01/01 à 01:00
06/04 à 14:15
06/04 à 14:14
06/04 à 14:12

"C'était un ami" et "un militant humaniste et généreux", témoigne Jack Lang auprès de l'AFP. 

"Lors des premières fêtes de la Musique, il m'a souvent accompagné, et avec une énergie inépuisable, il nous entraînait dans le tourbillon ténébreux de son amour du chant et de la fête", dit l'ancien ministre de la Culture.  

"Il nous amenait jusqu'au bout de la nuit, il sautait, il jouait, il exultait. Il nous faisait vivre en somme".

"Jacques Higelin était un poète. Il avait l'ivresse des mots (...) Nous ne verrons plus son regard hypnotique et décalé sur le monde mais son répertoire magique et puissant restera et continuera d'inspirer les talents de demain".

06/04 à 14:10
06/04 à 14:05
06/04 à 14:05
06/04 à 14:03

Pour Jean-Louis Aubert, "Jacques Higelin est notre géniteur".

"Tout jeune, quand je n'avais pas de groupe, on s'est collés à lui. On habitait tous ensemble. C'était une mise au monde. Il se dirigeait vers le rock mais il chantait en français", se souvient le chanteur sur RTL.

06/04 à 14:02
06/04 à 14:00

François Morel rend hommage à "son insolence, sa fantaisie, sa générosité inouïe".

"J'ai le souvenir d'avoir vu un concert à Châteauroux. J'étais venu avec mon fils qui avait une quinzaine d'années, ça n'était pas forcément le genre de musique qu'il écoutait mais je me souviens de comment il était reparti, complètement enthousiasmé par un concert qui avait duré des heures", raconte le comédien et chroniqueur, sur RTL.  

"Il y avait des moments qui étaient très rock n'roll mais pendant une heure, après il faisait des ballades françaises d'une délicatesse inouïe. C'était la quintessence de la chanson française. Il allait à chaque fois très loin, il était magnifique sur scène".

06/04 à 13:56
06/04 à 13:52

Françoise Canetti, fille du producteur Jacques Canetti qui avait repéré et fait enregistrer à Higelin ses premières chansons, est "bouleversée".

"Mon père a rencontré Jacques Higelin aux Trois Baudets, pour une audition où Jacques chantait déjà du Charles Trénet, sur un piano", raconte-t-elle à l'AFP

"Au bout de deux chansons, mon père était convaincu. Il ne voulait pas faire travailler un enfant (Jacques Higelin avait 14 ans), et il lui a donné rendez-vous et l'a retrouvé dix ans après! Il lui a fait enregistrer ses premières chansons, dont +Je rêve+, sur un texte inédit de Boris Vian."

"Jacques Higelin, c'est personnage incroyable, l'enfant turbulent de la chanson française… c'était quelqu'un de bien, c'était d'abord un poète, un rebelle et puis un fidèle", se souvient François Canetti.

"Il pouvait tout se permettre car quand on a autant de talent on peut tout se permettre… Jacques Higelin, Brigitte Fontaine, c'était une révolution, ils ont amené le rock, le vrai rock dans la chanson française."

"Le propre d'un poète, c'est qu'on ne peut pas l'imaginer mort… C'est quelqu'un qui était dans la vie, l'énergie, la joie de vivre, tout ce qui est positif".

06/04 à 13:42
06/04 à 13:40
06/04 à 13:32

Higelin compte une trentaine de films en tant qu'acteur, mais ses performances mémorables face caméra l'ont été à la télévision où il lui arrivait de laisser libre cours à ses délires.

En 1991, dans une émission en direct de Christine Bravo, il prend la parole pour raconter le stress de l'animatrice juste avant l'interview qui les réunit. "Je lui ai dit: +compte sur moi pour t'apaiser, te calmer". L'animatrice tente de reprendre la parole, mais Higelin tape du poing sur la table et, menaçant, crie: "Maintenant, si tu comptes faire l'émission jusqu'au bout avec moi, écoute moi !"

"Je suis là pour te protéger contre toutes ces caméras! Qui en veulent à ta peau ! Contre tous ces téléspectateurs qui te désirent, à tort et à travers", hurle-t-il ensuite debout, l'oeil noir mais sourire en coin, avant de saluer le public.

Sur le plateau de Taratata, en 1994, Nagui est vite débordé. Au lieu de répondre aux questions, Higelin, s'agenouille entre les jambes de l'animateur, grimace devant la caméra, se promène dans le public, déclame du Racine avec Brigitte Fontaine...

06/04 à 13:29
06/04 à 13:25
06/04 à 13:23
06/04 à 13:20

Higelin sur scène, c'est la folie qui règne, le temps qui s'étire. Le spectacle est chaque soir unique. 

En 1973, il fait la première partie du groupe américain Sly & the Family Stone à l'Olympia. Détonnant avec l'ambiance funk qui monte, il débarque sur scène seul avec un accordéon. Les huées récoltées ne l'impressionnent pas.

Alors qu'il donne une série de concert au Casino de Paris, en 1983, Higelin s'amuse à épouser chaque soir sa compagne d'alors Kuelan Nguyen. Vietnamienne d'origine, elle est la mère de Kên, son deuxième fils. 

Pour la petite histoire, elle est aussi la fameuse "China Girl" chantée cette année-là par David Bowie. Qui avait tenté en vain de la séduire sept ans plus tôt, aux studios d'Hérouville, pendant l'enregistrement de l'album d'Iggy Pop "The Idiot", et alors qu'elle accompagnait Higelin au travail sur "Alertez les bébés".

Les années 80 sont celles des marathons musicaux et des shows démesurés. En 1984, pour "Corde raide et piano volant", il joue sur la place du Trocadéro. Au-dessus de lui, le funambule Philippe Petit fait des va-et-vient sur un fil.

En 1987, aux Francofolies de La Rochelle, Higelin donne tout. Jusqu'à pas d'heure, jusqu'à se casser la voix. Un fan dans le public est ébahi. C'est Patrick Bruel, qui dira avoir écrit son tube "casser la voix" une fois rentré cette nuit-là dans sa chambre d'hôtel.

Le 31 décembre 1989, Higelin organise le réveillon du Nouvel An au Zénith à Paris. Commencée à 21h30, la soirée finit à l'aube.

06/04 à 13:17
06/04 à 13:13

Sur scène, dans la rue, à la télévision, en public, Jacques Higelin, était une personnalité artistique imprévisible, capable des coups d'éclats les plus fous. 

En 1970, Higelin est encore un artiste souterrain. Il participe à des "concerts-happening", où il improvise avec d'autres musiciens comme ceux de l'Art Ensemble de Chicago. Souvent, ses spectacles se prolongent dans la rue. Tel un saltimbanque, il expérimente des mini-spectacles en plein Paris, sous les yeux souvent amusés des passants. 

Ainsi ce jour d'été, dans la rue des Abbesses à Paris, vêtu d'une veste de baladin, il harangue la population pour "un numéro que nous avons présenté dans toutes les capitales d'Europe et du Tiers-monde, qui demande de l'adresse, du courage et du culot. Pour 1,82 franc!"

Qu'en est-il? Higelin, désormais torse nu, s'appuie bras tendus sur un camarade à même le sol. Alors qu'on l'imagine se faire soulever, il se laisse au contraire lentement tomber et finit par embrasser sur la bouche son partenaire. Les gens rient. Higelin, pas mécontent, part en grattant sa guitare.

En 1983, lors de la deuxième "Fête de la musique", Higelin prend la tête d'une immense caravane, remplie d'instruments, pour un défilé en musique de la Place de la République à la Place de la Bastille. Plus de 30.000 personnes suivent.

06/04 à 13:11
06/04 à 13:08
06/04 à 13:05
06/04 à 12:58
06/04 à 12:57
06/04 à 12:54
06/04 à 13:17
06/04 à 12:49
06/04 à 12:47
06/04 à 12:46

"Je rêve" (1966) -

Le producteur Jacques Canetti fait enregistrer ses premières chansons au jeune Jacques Higelin, qui interprète des textes de Boris Vian pour son premier 45 tours en janvier 1966.  

"Cet enfant que je t’avais fait" (1967) 

Areski et Brigitte Fontaine sont indissociables de ses débuts. En duo avec Fontaine, qui en a écrit les paroles, Higelin chantera ce tendre dialogue de sourds figurant dans le film "Les Encerclés". Tous deux la reprendront sur scène en 1988 puis Higelin la chantera avec Camille en 2014 aux Francofolies. 

"Alertez les bébés" (1976)

Cela fait déjà dix ans qu'il chante mais c'est avec ce morceau long et fiévreux  - et l'album du même nom - que Higelin, désormais rockeur, se fait enfin connaître. Il obtient le prestigieux prix de l'Académie Charles-Cros. 

"Pars" (1978)

"Pars, surtout ne te retourne pas..." Avec cette chanson d'adieu, il signe son premier vrai tube avec un texte, une fois n'est pas coutume, très court, repris en choeur par son public en concert.

"Champagne" (1979)

Higelin, poésie débridée et look glam-rock, est au sommet de son art. Aux concerts, les fans sont de plus en plus nombreux.

"Je ne peux plus dire je t'aime" (1979)

L'une des très jolies ballades de Higelin, qu'il reprendra plus tard en duo avec Isabelle Adjani puis avec Patrick Bruel.

"Tombé du ciel" (1988)

Pendant deux ans, Higelin a envisagé d'arrêter la chanson. L'album du retour, produit par Jacno, est un nouveau succès, porté par l'enchanteur "Tombé du ciel" qui a tout d'un hommage à Charles Trenet, son idole. 

"Poil dans la main" (1988)

L'évidence d'une comptine quasi-enfantine pour cet espiègle hommage à la paresse fredonné sur une musique des îles.

"Duo d'anges heureux" (2013)

De la rencontre - par hasard dans un train - avec Sandrine Bonnaire naissent un documentaire intimiste sur le chanteur réalisé par la première et ce duo écrit par le second.

"Elle est si touchante" (2016)

Sur son dernier album en date (en 2016), Higelin rend une nouvelle fois hommage à sa fille Izïa, à la fois chanteuse et actrice, dans laquelle, parfois, il semblait se reconnaître. Sa naissance avait aussi largement inspiré l'album "Illicite" paru en 1991 (avec des chansons comme "Ballade pour Izïa", "Ce qui est dit doit être fait"...). 

06/04 à 12:43
06/04 à 12:41
06/04 à 12:40
06/04 à 12:38

Ces derniers mois, son entourage proche avait fait état d'une "fatigue" du chanteur. La famille n'a pas souhaité communiquer sur les causes de son décès.

06/04 à 12:37
06/04 à 12:35
06/04 à 12:33

En 2006, après huit ans sans album de chansons originales, il sort "Amor Doloroso", suivi de "Coup de Foudre" en 2010. Ces albums, pour lesquels il travaille avec l'ex-leader de Kat Onoma, Rodolphe Burger, sont tous deux salués par la critique.

Après "Beau Repaire" paru en 2013, ce poète à la voix brisée sort son 20e et dernier album, "Higelin 75", à l'automne 2016.

Plus libre que jamais sur cet opus, le chanteur installé à Pantin, aux portes de Paris, se permet un morceau-fleuve final de plus de... 21 minutes et, dans "J'fume", clame continuer à "fumer" en attendant "que le fossoyeur me creuse une tombe au Père-Lachaise" et que "le temps s'arrête et que le ciel me tombe sur la tête".

06/04 à 12:32
06/04 à 12:31
06/04 à 12:28

Son destin bascule avec une double rencontre décisive au milieu des années 60, celle des musiciens Areski et Brigitte Fontaine, avec lesquels il se produit en trio sous la houlette de Pierre Barouh. C'est l'époque de ses débuts dans la chanson, des communautés et des expériences.

En 1965, il sort l'album "Douze chansons d'avant le déluge", enregistré en duo avec Brigitte Fontaine.

En 1974, il amorce un virage rock, avec l'album "BBH 75". Enfant de Charles Trenet et des Rolling Stones, il est l'un des premiers chanteurs à tenter la synthèse entre le rock et la chanson, deux genres a priori antagonistes.

Il sort ensuite "Irradié" (1975), "Alertez les bébés" (1976) et "No man's land" (1978). Devenu chanteur rock populaire, il connaît en 1979 un grand succès avec l'album "Champagne pour tout le monde" et son jumeau "Caviar pour les autres...".

En 1988, il remporte à nouveau l'adhésion du public avec l'album "Tombé du ciel", pour lequel il s'entoure de musiciens comme Didier Lockwood et William Sheller. L'album, qui se vend à plus de 300.000 exemplaires, est son plus grand succès.

Suivent "Aux héros de la voltige" (1994) et "Paradis païen" (1998), qui marque ses retrouvailles avec Areski. En 2005, il reprend des chansons de Charles Trenet lors d'une tournée, en héritier déjanté et lunaire du "fou chantant".

06/04 à 12:25
06/04 à 12:24

Né le 18 octobre 1940 à Brou-sur-Chantereine en Seine-et-Marne, d'une mère belge et d'un père alsacien, Jacques Higelin a quitté l'école à 14 ans. 

Il grandit en écoutant du jazz et de la chanson, Léo Ferré ou Jacques Brel, et rencontre à la fin des années 50 Henri Crolla, guitariste d'Yves Montand, figure familière de son adolescence.

Mais c'est comme comédien qu'il commence sa carrière. Au début des années 60, il s'inscrit au Cours Simon. Il débute au théâtre en 1959 avec "Bon week-end, Monsieur Bennett", mis en scène par Michel Vitold, et se lance aussi au cinéma avec "Le bonheur est pour demain" d'Henri Fabiani (1961), "Bébert et l'Omnibus" d'Yves Robert (1963) ou "Elle court, elle court, la banlieue" de Gérard Pirès (1972).

Higelin jouera au total dans une trentaine de films.

06/04 à 12:20
06/04 à 12:18
06/04 à 12:16

Avec ses cheveux hirsutes, sa silhouette dégingandée et son verbe bouillonnant, Jacques Higelin était un artiste attachant aux airs d'éternel adolescent.

"Enchanteur", auteur, compositeur et interprète, il a rassemblé un public de fidèles autour de ses chansons et de ses concerts incarnés. Sur scène, il improvisait sans relâche, passait du piano à l'accordéon ou la guitare, apostrophait les spectateurs.

Higelin était aussi un homme de coups de gueule et de coups de cœur, toujours révolté: dans certaines de ses chansons, il évoquait la société, les sans-papiers ou les difficultés économiques. Il s'était engagé à plusieurs reprises aux côtés des sans domicile fixe.

06/04 à 12:07

Jacques Higelin, un des pionniers de la chanson rock française et infatigable homme de scène, est décédé ce matin à Paris, a annoncé sa famille à l'AFP. Il avait 77 ans.

Alternant ballades aériennes, rock énergique et envolées lyriques, jonglant avec le texte en amoureux des mots, il a signé au fil du temps quelques-uns des plus grands tubes de la chanson française comme "Champagne" ou "Tombé du ciel", mais aussi "Pars" ou "Tête en l'air".

Jacques Higelin était père de trois enfants artistes, le chanteur Arthur H, la chanteuse Izia Higelin, et le réalisateur Kên Higelin.

DEBUT DU DIRECT

06/04 à 11:56

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.