Concerts au temps du Covid-19 : des expérimentations à Marseille et Paris en mars

Concerts au temps du Covid-19 : des expérimentations à Marseille et Paris en mars
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, le 14 janvier 2021 à Paris.

, publié le mardi 16 février 2021 à 07h24

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a détaillé lundi soir les contours des deux expérimentations qui se tiendront au mois de mars. Objectif : déterminer s'il est possible, d'un point de vue sanitaire, d'autoriser à nouveau la tenue de concert debout. 

5 000 spectateurs debout dans une même salle pour assister à un concert.

Un événement banal qui semble pourtant aujourd'hui bien lointain. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé lundi 15 février sur LCI des "expérimentations" en mars et avril, à Marseille et Paris, pour des concerts "debout". Il s'agit de trouver, alors que les lieux culturels sont fermés depuis des semaines face à la recrudescence de l'épidémie du Covid-19, un modèle permettant la réouverture des lieux de spectacle, malgré la maladie.



Un millier de personne au Dôme de Marseille

"Je suis très optimiste pour les festivals assis (...). Pour les spectacles debout, c'est plus compliqué, c'est pour cela que je mène des expérimentations et ces expérimentations sont destinées à bien tester ce qui se passe", a déclaré Roselyne Bachelot sur la chaîne LCI. Deux concerts test auront lieu "dans la deuxième quinzaine de mars", avec un millier de personnes, dans la salle de spectacle du Dôme à Marseille, "assis avec la possibilité de se lever". Une expérimentation menée avec l'Inserm, établissement public dédié à la santé et à la recherche.

Les spectateurs testés avant et après le concert

Toutes les personnes seront testées avant le concert, et les cas positifs "ne seront pas filtrés parce qu'il faut se mettre en situation où il y aura un brassage". Des tests seront également réalisés après l'évènement, pour constater ce que cela a donné au niveau des contaminations. Il est également prévu de distribuer des masques et des gel hydroalcoolique. A Paris, ce sont 5.000 personnes qui participeront à une expérimentation dans la grande salle Accor Arena avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), "un concert en jauge debout", avec "un groupe test" à côté de ces 5.000 personnes, a précisé la ministre.


Un colloque scientifique pour validé les protocoles

Roselyne Bachelot a également annoncé la tenue d'un colloque scientifique européen, prévu à Marseille le 8 avril, où les différentes expérimentations seront "confrontées" et étudiées "pour bâtir "un modèle résiliant" pour le monde du spectacle. La ministre précise que ces expérimentations pourraient être appliquées "sous réserve qu'on ne soit pas dans une situation sanitaire catastrophique" et si les protocoles élaborés sont bien validés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.