César: les femmes encore loin du haut de l'affiche

Chargement en cours
Hormis les costumières et les monteuses, les femmes restent très minoritaires au palmarès des César
Hormis les costumières et les monteuses, les femmes restent très minoritaires au palmarès des César
1/3
© AFP, BERTRAND GUAY

, publié le jeudi 27 février 2020 à 09h52

Hormis les costumières et les monteuses, les femmes restent très minoritaires au palmarès des César, un manque de parité qui devrait perdurer vendredi lors d'une 45e édition à la sélection très masculine.

- A peine mieux que les Oscars -

Actrices, réalisatrices, productrices, costumières, cheffes décoratrices, scénaristes, monteuses... Les femmes n'ont glané, depuis la première cérémonie en 1976, qu'un gros quart des César (27,4%), selon une base de données de l'AFP.

La proportion de lauréates chute même de 10 points, à 17,9%, dans les catégories mettant hommes et femmes en compétition (en excluant donc les récompenses remises à des acteurs par genre). Les César font à peine mieux que les Oscars américains, dont 17,3% ont été attribués à des femmes sur la période, selon une autre base de données de l'AFP.

En France, la parité ne fut atteinte qu'une seule fois, en 2000, année où neuf César sur 18 furent attribués à des femmes (hors César d'honneur).

Cette 25e cérémonie fut doublement exceptionnelle, puisqu'elle consacra Tonie Marshall, seule femme à ce jour à avoir remporté le prestigieux César du meilleur réalisateur, pour "Vénus Beauté (Institut)". Céline Sciamma ("Portrait de la jeune fille en feu") pourrait la rejoindre cette année, mais elle aura fort à faire face à sept concurrents masculins.

Cette année, les femmes représentent en moyenne 23% des nommés dans les catégories mixtes.

L'Académie des César, chargée de les départager, compte actuellement 35% de femmes parmi ses 4.700 membres. Mais une réforme est engagée pour tendre vers la parité d'ici aux César 2021.

- Costumières et monteuses -

Comme aux Oscars, c'est dans la catégorie des meilleurs costumes que les femmes sont les mieux représentées, avec 71% des récompenses.

Les femmes dominent également le palmarès du meilleur montage, dont elles ont raflé 64% des César. En comparaison, les femmes sont très minoritaires (18%) dans cette catégorie aux Oscars.

A elle seule, Juliette Welfling, monteuse indissociable de l'œuvre du réalisateur Jacques Audiard, a été primée à cinq reprises, notamment pour "Un prophète" (2010) et "De battre mon cœur s'est arrêté" (2006).

- Ailleurs, les femmes quasi-absentes -

A l'instar de Tonie Marshall chez les réalisateurs, une seule femme a été primée dans la catégorie de la "meilleure musique originale": la Caïta, récompensée en 2001 au côté de trois hommes pour la bande originale flamenco de "Vengo" du réalisateur Tony Gatlif.

Les femmes sont aussi quasi-absentes du palmarès dans les catégories "meilleur son" (3,6%), "meilleure photographie" (5,1%) et "meilleurs décors" (8%).

Elles ne représentent que 12,2% des réalisateurs et producteurs récompensés dans la catégorie reine du "meilleur film", et ne sont guère mieux représentées pour les films d'animation (14,6%), documentaires (15,5%), premiers films (18%) et courts-métrages (18,1%).

Les femmes culminent à 23% dans les catégories distinguant les scénarios.

- Les quinquas en force -

Historiquement, les chiffres mettent en évidence une prime à la jeunesse pour les actrices, qui ont en moyenne six ans de moins que leurs homologues masculins quand elles sont couronnées pour un rôle principal.

Mais ce n'est plus vrai dans la période récente: sur les onze dernières cérémonies, les César ont récompensé à dix reprises une meilleure actrice plus âgée que le meilleur acteur.

Et sept actrices de plus de 50 ans ont décroché depuis 2005 la récompense suprême, parmi lesquelles Isabelle Huppert (2017), Catherine Frot (2016) et Isabelle Adjani (2010). Ce n'était arrivé que deux fois auparavant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.