Cavalier seul

Libération, publié le jeudi 17 mai 2018 à 18h16

Tremblez carcasses endimanchées, Terry Gilliam a finalement rallié la Croisette, déjouant les plus sombres pronostics. Revenu d'entre les draps blancs d'une chambre d'hôpital (après «un blocage de l'artère médullaire, celle qui amène le sang vers le cerveau»), rescapé des affrontements judiciaires qui ont bien failli avoir la peau de son «Don Quichotte de la malchance», le cinéaste de 77 ans s'empiffre de madeleines aux fraises dans un salon cannois. Aux anges, il enchaîne les blagues sur sa santé, sa femme, le dîner de la veille dans le même restaurant que les acteurs de Star Wars. Avant de préciser plus sérieusement : «C'est important pour moi d'être ici, que le film ait surmonté tout ça, c'est fantastique.» Il gravira les marches ce samedi pour clore le

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.