BuzzFeed France fermera le 20 juillet, 14 salariés licenciés

BuzzFeed France fermera le 20 juillet, 14 salariés licenciés
La direction du groupe a annoncé, ce jeudi, le licenciement de l'ensemble de l'équipe du journal.
A lire aussi

leparisien.fr, publié le mardi 12 juin 2018 à 17h28

Créé en 2006 aux Etats-Unis, BuzzFeed se voyait devenir le « média de référence de l'ère des réseaux sociaux », selon son fondateur Jonah Peretti.

Le site de BuzzFeed en France s'arrêtera définitivement le 20 juillet après quatre ans d'activité, ont indiqué ses salariés mardi.

D'après le journaliste David Perrotin, la direction a annoncé officiellement mardi à la rédaction « son projet de licenciement collectif et de cessation d'activité ». Une annonce confirmée par un autre journaliste. L'entreprise emploie 14 salariés.

Une porte-parole de BuzzFeed aux Etats-Unis n'a pas souhaité confirmer cette information ni préciser si, malgré la fermeture, BuzzFeed continuerait à publier en français.

Ses «plus gros scoops» sortis en 2018

La direction américaine a réitéré sa déclaration du 7 juin, indiquant « prendre des mesures pour revoir son activité en France, au vu de perspectives de croissance incertaines sur le marché français ».

Créé en 2006 aux Etats-Unis, BuzzFeed se voyait devenir le « média de référence de l'ère des réseaux sociaux », selon son fondateur Jonah Peretti. Le site est devenu un acteur d'importance dans le monde de l'information en ligne grâce notamment à certains contenus viraux et à la création de « buzz ». Ses autres bureaux européens, en Espagne et en Allemagne, ne seraient pas menacés, selon un responsable de l'entreprise.

Lancé en novembre 2013, « BuzzFeed France était en pleine période d'investissement et de croissance », avait regretté un des salariés. « Le trafic (internet) était en hausse, le site a sorti ses plus gros scoops en 2018. On peut notamment citer l'affaire de discrimination dans le très huppé restaurant parisien « L'Avenue », la publication de documents sur la communication de Marine Le Pen durant la campagne présidentielle ou encore l'affaire de harcèlement sexuel visant un ancien directeur de rédaction chez LCI.

Victime du nouvel algorithme de Facebook ?

Le site BuzzFeed avait déjà annoncé fin 2017 qu'il licencierait environ 100 personnes eux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, sur un total d'environ 1 700 salariés, premier signe tangible des difficultés du site d'information dont le modèle économique était entièrement axé sur la publicité.

Essentiellement présent sur les réseaux sociaux, il a du faire face à la nouvelle politique de Facebook qui a défavorisé la visibilité des contenus issus des médias. Le Wall Street Journal affirmait fin 2017 que Buzzfeed, malgré une audience en hausse et 350 millions de dollars de chiffres d'affaires n'avait pas atteint ses objectifs sur l'année écoulée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.