Attentat de Nice : un ensemble de 50 cuivres joue la Marseillaise à Times Square

Attentat de Nice : un ensemble de 50 cuivres joue la Marseillaise à Times Square
Des musiciens jouent La Marseillaise à New York, le 21 juillet 2016.

Orange avec AFP, publié le vendredi 22 juillet 2016 à 15h50

- Un musicien français installé au Etats-Unis et ses collègues américains ont fait résonner "La Marseillaise" et "Nissa la Bella" dans l'un des lieux emblématiques de New York. -

Un ensemble d'environ cinquante cuivres, constitué par le trompettiste français Dominic Derasse, a interprété jeudi 21 juillet "La Marseillaise" à Times Square, quartier emblématique de New York, en hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Attaché à Nice, où il a vécu dix ans, de l'âge de 8 à 18 ans, et où il conserve de la famille et des amis, ce musicien français installé à New York depuis 1985 a voulu envoyer un "message de soutien" aux habitants de la cité meurtrie.

Craignant que son ensemble habituel de sept musiciens, dont lui-même, ne soit pas suffisant pour couvrir le vacarme permanent de Times Square, Dominic Derasse a lancé un message "à tous (ses) copains qui jouent des cuivres", a-t-il expliqué à l'AFP. "On a eu presque 200 réponses, mais Times Square ne voulait pas qu'on soit plus de 50", a-t-il ajouté.



Placé sur la petite place qui se situe au centre de Times Square, l'ensemble a démarré en jouant l'hymne officieux de la ville de Nice, "Nissa La Bella", écrit au début du XXe siècle par Menica Rondelly. Il a ensuite enchaîné sur "La Marseillaise", avec entrain. "Il ne faut pas se laisser abattre, parce que sinon, les gens qui ont fait ça vont accumuler les victoires", a exhorté le trompettiste de 57 ans, qui fait partie, en ce moment, de l'orchestre de la comédie musicale "Un Américain à Paris", montée au Théâtre du Châtelet à Paris et actuellement jouée à Broadway.

Les musiciens qui ont accompagné Dominic Derasse jeudi faisaient, eux-mêmes, pour la plupart, partie de diverses formation, à Broadway mais aussi d'orchestres classiques, dont le Metropolitan Opera. "La musique peut apaiser les gens qui sont tendus, qui ont peur ou qui font de mauvaises choses", a dit le trompettiste, qui évolue également au sein de l'American Symphony Orchestra.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU