Altice : la dégringolade s'accentue en Bourse

Altice : la dégringolade s'accentue en Bourse
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 06h32

Le chemin va être long pour reconquérir la confiance des investisseurs. L'action d'Altice a poursuivi sa chute mardi et clôturé en baisse de 13 %, à 8,90 euros, après avoir perdu jusqu'à 20 % dans la journée.

Les analystes de Kepler Cheuvreux comme ceux de Morgan Stanley ont abaissé leur objectif de cours sur la valeur, respectivement à 11 euros et 13,50 euros, précipitant ce nouveau mouvement de défiance.

La capitalisation a fondu de 40% en deux semaines

Cela fait maintenant deux semaines que les investisseurs sanctionnent lourdement les résultats décevants de SFR, l'opérateur télécoms, vaisseau amiral d'Altice. Le groupe de Patrick Drahi, dont la capitalisation a chuté de plus de 40 % en quinze jours, ne valait plus mardi que 14 milliards d'euros à la Bourse d'Amsterdam -…

Lire la suite sur LesEchos

 
6 commentaires - Altice : la dégringolade s'accentue en Bourse
  • Drahi, un doux rêveur qui satisfait ses utopies à coup de milliards.
    D'autant que la fiabilité de SFR laissant de plus en plus à désirer, les clients se sentent drahis, pardon, trahis et vont voir ailleurs...

  • Monsieur Drahi ? le ...."campion "toutes catégories du système dit de la cavalerie ! Mais l'adage bien connu ,dans le monde de la finance on est toujours drahi par ses propres amis !

  • les décideurs politiques ont réussi un grand coup,magistral avec un trou énorme que les classes moyennes devront combler, conduire l'état comme une entreprise dont le seul produit sont les taxes et autres impôts , c'est facile d'autant que l'immunité est garantie

    Que viennent faire les "décideurs politiques" là dedans ?

  • le milliardaire à crédit enfin démasqué, les banques prennent peur

  • Quand en 2002 France Télécom avait 6 milliards de dette pour une capitalisation boursière de 18 milliards d'euros la planète financière était en émoi, la faillite était devant la porte. Quand en 2017 Altice a 50 milliards d'euros de dette pour une capitalisation de moins de 17 milliards le monde de la finance et de l'économie est très serein, tout va bien madame la marquise. Mais il faut dire aussi que FT n'était pas un aussi grand champion de l'optimisation fiscale qu'Altice, l'état lui soutirait jusqu'au dernier euro pour renflouer ses caisses publiques.
    Peut être que les banques devraient maintenant prêter carrément 100 milliards d'euros à M. Drahi pour rembourser sa dette et se racheter lui-même puis repartir du "bon pied". La bombe à retardement gonfle toujours plus, le jour ou cela éclatera il y aura du bruit, les salariés en feront les frais, les comptes publics seront mis à contribution, les banques et le sieur Drahi sauront se sortir d'affaire. C'est quand même beau le capitalisme débridé.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]