A Paris, le jardin d'Acclimatation joue dans la cour des grands

A Paris, le jardin d'Acclimatation joue dans la cour des grands
Repensé et modernisé tout en conservant son ADN, le jardin d'Acclimatation affiche de nouvelles ambitions.

leparisien.fr, publié le jeudi 31 mai 2018 à 11h40

Le parc parisien rouvre le 1er juin, entièrement rénové et repensé, et veut se hisser dans le trio de tête des parcs de loisirs en France.

Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre... Parc historique Parisien, inauguré en 1860 par Napoléon III, le Jardin d'acclimatation (Paris XVIe), au cœur du bois de Boulogne, rouvre ses portes aujourd'hui au public après 9 mois de travaux, dans une version « new-look ».

Repensé, modernisé, mais en conservant son ADN, le parc affiche de nouvelles ambitions après ce chantier express, dans lequel LVMH (propriétaire du Parisien-Aujourd'hui en France), concessionnaire du lieu pour la Ville de Paris, a investi 60 millions d'euros. A l'horizon 2025, l'objectif est de passer de 2 millions de visiteurs annuels, dont 30 % de gratuit (scolaires, centre de loisirs...), à 3 millions.

Le jardin d'Acclimatation veut rivaliser avec le trio de tête des parcs de loisirs français. LP/Jean-Baptiste Quentin

« Nous aimerions, en termes de fréquentation, nous positionner dans le trio de tête des parcs de loisirs français, derrière Disney, et pas loin d'Astérix, du Futuroscope ou encore du Puy du fou », revendique Marc-Antoine Jamet, secrétaire général du groupe LVMH et PDG du jardin d'Acclimatation. Une envie partagée par la Compagnie des Alpes, partenaire du groupe sur ce projet depuis 2016 et gestionnaire de parc d'attractions comme... Astérix et le Futuroscope. « Nous souhaitons élargir notre base en passant d'un public parisien à un public hexagonal et européen », complète le PDG.

« Un fantastique écrin de verdure aux portes de Paris »

Pour y parvenir, le projet a conservé tout ce qui fait l'attrait du Jardin depuis des générations, tout en introduisant des nouveautés et en gommant les défauts. « Pour nous, le lieu est d'abord un jardin, un fantastique écrin de verdure aux portes de Paris. L'intention n'est pas d'en faire un parc d'attractions mais un parc avec des attractions » assume Delphine Pons, directrice du développement à la Compagnie des Alpes.

La serre du jardin d'Acclimatation. LP/Jean-Baptiste Quentin

Que les habitués se rassurent, ils retrouveront donc leur cadre verdoyant, encore amélioré par de nouvelles plantations et allées, la ferme normande et ses animaux, la grande volière et ses oiseaux, et, incontournables, la Rivière enchantée et Le Petit train. Tous les édifices historiques, comme les manèges anciens, ont cependant été entièrement réhabilités ou revisités.

Dix-sept attractions inédites

Le « nouveau » Jardin recèle aussi plein de nouveautés. Dix-sept attractions inédites, imaginées dans un esprit rétro-futuriste digne du film « Hugo Cabret » de Tim Burton ont été ajoutées, portant le total à 40 manèges. Les « Speed rockets », un grand huit familial, sont notamment destinés à convaincre les ados de fréquenter le Jardin. Un cinéma interactif vient aussi compléter l'offre en « intérieur » pour se préserver des caprices de la météo. « Nous ne voulons plus être le jardin des 6-12 ans. Nous avons élargi notre offre pour permettre à vraiment toute la famille de prendre du plaisir ici », se réjouit le PDG.

De nouvelles attractions ont fleuri dans le jardin d'Acclimatation. LP/Jean-Baptiste Quentin

Garder son public tout en attirant un nouveau... Etre profondément identique et profondément diffèrent... A se promener dans les allées, parmi les premiers, à tester quelques nouveautés, on se dit que le pari a toutes les chances d'être réussi. Mieux : que le nouveau Jardin d'acclimatation, en plein Paris, reste bel et bien un lieu unique et plus que jamais séduisant.

Un nouveau passe à 29 €

Pour s'aligner sur la politique des grands parcs d'attractions, les visiteurs se verront désormais proposer un passe « illimité ». Son prix : 29 € tout compris.

A titre de comparaison, le Parc Astérix propose des prix entre 49 et 37 € en profitant des promos Internet, Le Futuroscope affiche entre 45 et 35 € et le Pal, en Auvergne, plafonne à 29 €. France Miniature, dans les Yvelines, est moins cher avec une entrée adulte à 22 € et enfant à 15 €.

La formule traditionnelle « à la carte » du Jardin demeure également accessible. A savoir, un prix d'entrée à 5 € et un paiement à l'attraction qui reste à 2,90 €. Moralité : le passe est plus avantageux si vous faites plus de 8 attractions dans la journée... Les carnets de 15, 25 et 50 tickets continuent également d'être disponibles. Et l'entrée restera gratuite pour les visiteurs de la Fondation Louis Vuitton toute proche.

Le jardin d'Acclimatation a créé un pass à 29 euros pour profiter des attractions en illimité. LP/Jean-Baptiste Quentin

« L'avantage de notre formule, c'est que l'on peut mixer les deux dans une même famille. Un passe et une entrée simple, par exemple, commente Marc-Antoine Jamet, le président du Jardin d'Acclimatation. Au final, je pense que c'est plus économique pour nos visiteurs. »

Pour faciliter les achats et la fluidité aux caisses, le Jardin s'est aussi doté d'un nouveau site Internet qui permet notamment d'acheter ses places ou de réserver des ateliers, d'imprimer ses tickets ou de les garder, en version dématérialisée, sur son portable. Une vraie petite révolution...

Jardin d'acclimatation, bois de Boulogne (Paris XVIe), 10 heures - 18 heures, 19 heures le week-end, www.jardindacclimatation.fr.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.