A Newark, les ombres de Philip Roth

A Newark, les ombres de Philip Roth
Le 12 juin à Newark (New Jersey), juste derrière Weequahic High School, bâtiment massif et art déco construit en 1932.

Libération, publié le vendredi 22 juin 2018 à 16h56

Avec ses pierres orangées et ses bardeaux vert clair, la maison est modeste, et si l'on en croit l'interphone, elle abrite toujours plusieurs appartements. Sur la façade, une petite plaque indique qu'elle fut «la maison d'enfance de l'un des plus grands écrivains américains des XXe et XXIe siècles». Philip Roth, né le 19 mars 1933 dans l'hôpital tout proche de Beth Israel, mort à New York le 22 mai, a grandi au 81, Summit Avenue, dans le quartier de Weequahic, dans le sud de Newark. On imagine, dans l'appartement, la réplique de la Déclaration d'indépendance, encadrée au-dessus de la table du téléphone - un cadeau de la compagnie d'assurance où son père travailla toute sa vie -, comme il le raconte dans son autobiographie, les Faits. On visualise le gosse Roth jouant

Lire la suite sur Libération

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU