La question du jour :

Trafic de drogue : faut-il plus contrôler les 'beaux quartiers" ?




Trafic de drogue : faut-il plus contrôler les 'beaux quartiers" ?
Gérald Darmanin annonce un renforcement des contrôles pour éviter la consommation de drogue

publié le samedi 21 août 2021 à 07h00

Selon le ministre de l'Intérieur, l'idée selon laquelle seuls les jeunes de quartiers populaires alimentent le trafic de stupéfiants est fausse.

Après la mort d'un adolescent de 14 ans sur fond de trafic de drogue à Marseille, Gérald Darmanin a indiqué vouloir intensifier le contrôle des consommateurs de stupéfiants, sur le plateau de BFMTV. Selon lui, les beaux quartiers ne doivent pas échapper aux contrôles et ont une part de responsabilité dans cette nouvelle affaire marseillaise.



"Les personnes qui sont dans des catégories sociales plus élevées font vivre aussi le trafic parfois", a-t-il affirmé pour nuancer l'idée collective que seuls les jeunes de quartiers populaires et de banlieue participent et alimentent les trafics de drogue en France.

Renforcement des contrôles


"Je connais plein d'endroits bourgeois où on consomme du cannabis, où on consomme de la cocaïne, et dont on se dit pourquoi c'est le bordel à Marseille, pourquoi c'est difficile en région parisienne", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur affirme avoir demandé "au préfet de police de Paris, au directeur général de la police national, à la préfète de police des Bouches du Rhône des contrôles contre la drogue, des contrôles routiers et des contrôles dans les beaux quartiers pour éviter cette consommation". 



Gérald Darmanin tient à souligner que : "la drogue, c'est l'offre et la demande, lorsqu'on consomme du cannabis, de la cocaïne, ça peut apparaître récréatif comme ça, et en fait vous faites vivre des gens qui exploitent des enfants de 14 ans, de 12 ans, de 11 et 10 ans".



  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.