La question du jour :

Loi sanitaire : comprenez-vous la contestation ?




Loi sanitaire : comprenez-vous la contestation ?
Manifestation contre l'extension du pass sanitaire, le 31 juillet à Paris.
A lire aussi

publié le jeudi 05 août 2021 à 07h00

Alors que le pass sanitaire doit être étendu le 9 août et la vaccination rendue obligatoire pour certaines professions, dont les soignants ou les pompiers, la grogne enfle. 

Le Conseil constitutionnel doit rendre son avis ce jeudi, en fin d'après-midi, sur la loi sanitaire. S'il donne son feu vert, le texte sera promulgué le 9 août. Le pass sanitaire ne devrait pas poser de problème à la majorité des Français, puisqu'ils sont largement vaccinés : 77% de la population majeure a déjà reçu au moins une injection (66% a un schéma vaccinal complet). 




D'ailleurs, seuls 37% des Français approuvent la mobilisation des anti-pass, selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l'Institut Montaigne publié mercredi. Ils sont même 48% à s'y opposer. 

Reste que les mesures sanitaires ne font pas l'unanimité. Chaque samedi, des milliers de personnes manifestent en France - ils étaient 200.000 environ le 31 juillet. Par ailleurs, certains syndicats de professions concernées par l'obligation vaccinale (soignants, pompiers) ont déposé des préavis de grève. D'autres professionnels obligés de contrôler les pass sanitaires, les restaurateurs par exemple, s'inquiètent de la charge de travail que cela va représenter. 

De son côté, l'exécutif assure toujours que la vaccination est la seule arme pour venir à bout de l'épidémie. Emmanuel Macron a interrompu ses vacances pour répondre aux questions d'internautes sur le sujet, sur les réseaux sociaux. 







 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.