La question du jour :

Covid-19 : faut-il rendre la vaccination obligatoire ?




Covid-19 : faut-il rendre la vaccination obligatoire ?
(Photo d'illustration)

publié le samedi 03 juillet 2021 à 07h00

Si la question de la vaccination obligatoire contre le Covid-19 est à l'ordre du jour les soignants, elle ne l'est en revanche pas pour le reste des Français, a assuré le ministre de la Santé. 

Face au variant Delta du Covid-19 qui progresse en France, Olivier Véran tire la sonnette d'alarme. "Il y a une menace potentielle de reprise épidémique dès cet été", a averti le ministre de la Santé vendredi 2 juillet lors d'un déplacement dans un centre de vaccination installé dans un centre commercial de Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine.

Pour éviter cette quatrième vague, le ministre a rappelé l'importance de la vaccination. 



S'il a rappelé que la question de la vaccination obligatoire pour les soignants était à l'ordre du jour, Olivier Véran a en revanche assuré que ce n'était pas le cas pour le reste de la population. "Si ce débat est abordé pour les soignants il ne l'est pas pour la population générale", a-t-il affirmé. "Je vous le dis en tant que médecin et en tant qu'ancien aide-soignant en Ehpad quand on a cette vocation on doit tout mettre en œuvre pour protéger les autres", a-t-il indiqué. "J'appelle de mes vœux à un élan collectif, il doit être intense (...) Si ce n'était pas le cas nous serions obligés de mettre en place une vaccination obligatoire", a-t-il poursuivi. Le cas échéant, "il nous faudrait un texte de loi pour pouvoir le faire", a-t-il indiqué, confirmant des informations de presse.

"Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner, nous faisons tout pour rendre le vaccin disponible", a ajouté le ministre de la Santé. "Nous comptons sur chacun d'entre vous qui est vacciné pour convaincre autour de vous", a-t-il poursuivi, "nous comptons aussi sur les professionnels de santé pour rappeler les patients qui ne sont pas encore vacciner à le faire."

Dans un courrier envoyé jeudi aux parlementaires et dont BFMTV et Le Parisien ont eu connaissance, le Premier ministre Jean Castex s'interrogeait pourtant sur la pertinence d'étendre cette obligation vaccinale "plus largement". "En fonction de la situation épidémique, de ce qui va se passer, en fonction du taux de vaccination qu'on a atteint, il faudra l'envisager", a également affirmé vendredi matin la présidente de la Haute Autorité de Santé (HAS) Dominique Le Guludec. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.