La question du jour :

Le gouvernement a-t-il raison d'assouplir les mesures ?




Le gouvernement a-t-il raison d'assouplir les mesures ?
(illustration)

publié le mercredi 16 juin 2021 à 16h00

"Nous vivons un moment heureux de retour à une forme de vie normale", s'est félicité le Premier ministre.

Les Français vont retrouver dimanche la liberté de se déplacer le soir et la nuit, après huit mois d'un couvre-feu inédit dans l'histoire du pays. En parallèle, l'obligation de porter le masque en extérieur est levée dès jeudi, sauf dans certains cas précis.

Jean Castex a annoncé mercredi 16 juin un assouplissement des mesures avec quelques jours d'avance, grâce à une amélioration de la situation sanitaire plus rapide que prévu.

"Nous allons lever l'obligation générale du port du masque en extérieur, sans délai. Le port du masque à l'extérieur ne sera plus obligatoire dès demain, sauf circonstances particulières", a déclaré le chef du gouvernement, précisant que les arrêtés préfectoraux seront "adaptés".


"Le couvre-feu à 23h cessera de s'appliquer à compter du dimanche 20 juin. Les très bons résultats enregistrés ne le justifient plus", a commenté le Premier ministre, qui a par ailleurs salué le cap franchi des 30 millions de primo-vaccinés contre le Covid-19. "Nos objectifs ont été tenus, nos échéances ont été respectées (...). Beaucoup en doutaient, nous l'avons tous ensemble fait", a t-il lancé. "Nous vivons un moment heureux de retour à une forme de vie normale", a salué le Premier ministre.

La France était l'un des trois derniers pays en Europe à imposer un couvre-feu. Il était entré en vigueur le 30 octobre à 21h dans toute la métropole, puis avait été avancé à 20h pour la période des fêtes de fin d'année avec dérogation pour Noël. Il avait ensuite été avancé à 18h pour toute la métropole le 16 janvier, puis repoussé à 19h le 20 mars, puis à 21h le 19 mai et enfin à 23h le 9 juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.