La question du jour :

Covid-19 : faut-il élargir la vaccination à tous dès à présent ?




Covid-19 : faut-il élargir la vaccination à tous dès à présent ?
(Photo d'illustration)

publié le jeudi 29 avril 2021 à 07h00

S'il juge "prématuré" d'élargir la vaccination à tous les publics, le chef du gouvernement n'a toutefois pas fermé la porte "à un élargissement des publics" s'il se confirmait qu'un "certain nombre de rendez-vous" disponibles n'étaient "pas honorés".

Faut-il ouvrir plus rapidement la vaccination aux moins de 55 ans sans condition ? Alors qu'Emmanuel Macron doit annoncer vendredi aux Français les contours d'un déconfinement progressif, la cadence de la campagne de vaccination reste un enjeu crucial pour le gouvernement, confronté à des demandes de plus en plus pressantes d'anticiper l'ouverture, fixée pour l'instant au 15 mai, des injections aux 50-55 ans sans conditions de comorbidité. Une pression relancée par le constat que des rendez-vous restent libres dans certains grands centres de vaccination, comme au Stade de France.





"Il est exact que nous avons un certain nombre de rendez-vous qui ne sont pas honorés, on est en train de faire un point précis", a admis mercredi 28 avril le Premier ministre Jean Castex, lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil des ministres. 

C'est néanmoins "prématuré" d'élargir la vaccination à ce stade, a-t-il estimé, sans toutefois fermer la porte "à un élargissement des publics" s'il se confirmait qu'un "certain nombre de rendez-vous" disponibles n'étaient "pas honorés".

4 millions de personnes dans la cible toujours pas vaccinées

"Des créneaux libres, il n'y en a pas tant que ça", avait relativisé quelques heures plus tôt sur Europe 1 le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, insistant sur la nécessité d'"aller chercher" les personnes non vaccinées dans les catégories éligibles. Ils sont plus de 4 millions, avait affirmé la veille le ministre de la Santé Olivier Véran. 

A l'heure actuelle, la vaccination est ouverte à environ 25 millions de personnes, dont notamment les résidents des Ehpad, les plus de 55 ans, les 50-54 ans les plus fragiles et certaines professions ou personnes vulnérables. 1454 millions de personnes avaient reçu mardi au moins une dose de vaccin. 

"Globalement la cible des 20 millions de Françaises et de Français ayant subi une première injection à la mi-mai devrait être atteinte", a estimé mercredi le chef du gouvernement. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.