La question du jour :

Seriez-vous prêts à recevoir deux doses de vaccins différents ?




Seriez-vous prêts à recevoir deux doses de vaccins différents ?
La Haute autorité de santé recommande d'utiliser un schéma vaccinal mixte ou "prime boost"
A lire aussi

publié le lundi 12 avril 2021 à 07h00

Plus de 600.000 Français "primo-vaccinés" se demandent s'ils pourront bénéficier d'une combinaison de vaccins différents.

Les autorités sanitaires ont récemment pris la décision de réserver le vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 55 ans. Résultat ? de nombreux Français, vaccinés une première fois, se retrouvent dans le flou. Ils se demandent s'il peuvent bénéficier d'un "mélange" de vaccins. 


La question touche tout de même 600.000 personnes, qui ont reçu une première dose du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus alors qu'ils avaient moins de 55 ans. Le 9 avril, Olivier Véran a envisagé de rendre les vaccins à ARN messager "interchangeables" entre deux doses. Le ministre de la Santé a évoqué cette possibilité afin de "simplifier" la campagne de vaccination contre le Covid-19. 

Booster la course à l'immunité ?

Dans un avis émis le 9 avril, la Haute autorité de santé recommande d'utiliser un schéma vaccinal mixte ou "prime boost", depuis qu'AstraZeneca est déconseillé aux jeunes, en raison d'un risque supérieur de thrombose, un effet secondaire très rare mais potentiellement grave. 

La stratégie "Prime boost" est un procédé qui consiste à administrer une dose d'un vaccin développé par un laboratoire puis, lors de la seconde injection, utiliser un autre vaccin. Peu évoquée lors du lancement de la campagne de vaccination, cette idée pourrait booster la course à l'immunité et peut-être même augmenter l'efficacité globale des vaccins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.