La question du jour :

Ecoles : le nouveau protocole sanitaire est-il suffisant ?




Ecoles : le nouveau protocole sanitaire est-il suffisant ?©FREDERICK FLORIN / AFP

publié le lundi 29 mars 2021 à 07h00

Pour faire face à l'épidémie de Covid-19, un nouveau protocole sanitaire entre en vigueur à l'école. Tout élève testé positif ce week-end entraînera la fermeture de sa classe dès lundi. 

Si l'exécutif se refuse toujours pour le moment à fermer les écoles, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé vendredi 26 mars un nouveau protocole sanitaire pour faire face à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19. A partir de lundi 29 mars, dans les 19 départements concernés par les nouvelles restrictions, un seul cas de Covid dans une classe entraînera désormais sa fermeture, contre trois auparavant."Cela va nécessairement signifier plus de fermetures de classes dans les prochains jours pour ceux qui sont concernés", a admis Jean-Michel Blanquer, précisant que cela concernerait "tous les niveaux scolaires", de la maternelle au lycée.


Des classes pourraient être fermées dès lundi. Le nouveau protocole prend en effet en compte les enfants testés positifs dès ce week-end.

"A compter du 27 mars, dans les départements faisant l'objet de mesures renforcées la survenue d'un cas confirmé parmi les élèves entraîne systématiquement la fermeture de la classe à laquelle appartient l'élève pour une durée de 7 jours. Cette règle s'applique pour tout élève déclaré cas positif par ses responsables légaux à compter du 27 mars. Les élèves cas positifs sont isolés pour une durée minimale de 10 jours (pour les cas symptomatiques à partir de la date des premiers symptômes ; pour les cas asymptomatiques à partir de la date du prélèvement)", peut-on lire dans la mise à jour de la foire aux questions sur le protocole sanitaire mise en ligne sur le site du ministère. 

"Il fallait choisir une date pour la rétroactivité : jusqu'à quand on remonte pour les cas Covid +?", a expliqué le ministère à France Bleu, assurant qu'il s'agit d'un "choix fait en lien avec les autorités sanitaires".

Dans le cas de fermeture de classe, les parents pourront demander à bénéficier d'un arrêt de travail pour garder leurs enfants, a assuré le Jean-Michel Blanquer vendredi.

La cantine au cas par cas

Le nouveau protocole sanitaire prévoit par ailleurs que les cantines puissent fermer dans les écoles,  notamment dans les départements les plus touchés par le virus, mais au cas par cas et "en dernier ressort".

"Il sera loisible aux collectivités locales en concertation avec l'Éducation nationale de le faire. Nous n'incitons pas à ce que ce soit le cas. C'est une mesure qui doit être prise en dernier ressort quand on pense qu'elle est indispensable au regard des circonstances locales", a expliqué Jean-Michel Blanquer.

Un recrutement d'enseignants renforcé

Pour faire face à l'absence des enseignants touchés par le Covid-19 ou cas contact, le ministre de l'Education nationale a par ailleurs annoncé un renforcement dans "les moyens de remplacement" des enseignants. "Les rectorats concernés pourront recruter davantage", a-t-il affirmé.

Guislaine David, secrétaire générale et porte-parole du syndicat Snuipp-FSU, a cependant répliqué sur BFMTV qu'il était "difficile de recruter" et a affirmé que les remplaçants "ne seront pas dans les écoles lundi".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.