La question du jour :

Vaccination contre le Covid-19 : la campagne est-elle trop lente ?




Vaccination contre le Covid-19 : la campagne est-elle trop lente ?
Le ministre de la Santé Olivier Véran, le 4 décembre à l'hôpital Necker à Paris.

, publié le mardi 05 janvier 2021 à 07h00

La polémique monte sur les lenteurs de la campagne de vaccination en France. 

Quelques centaines de personnes vaccinées dans l'Hexagone
, contre plus d'un million au Royaume-Uni ou en Israël. Après son coup de colère ce week-end, Emmanuel Macron a présidé, lundi après-midi à l'Elysée, une "réunion de suivi" de la vaccination anti-Covid, avec le chef du gouvernement Jean Castex et les ministres concernés.

Un Conseil de défense sanitaire et un Conseil des ministres sont par ailleurs prévus mercredi.




Le ministre de la Santé Olivier Véran, s'est par ailleurs déplacé, lundi après-midi, au centre de vaccination des soignants de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris. Il a assuré que "plusieurs milliers de personnes" avaient été vaccinées dans la journée. Il a également indiqué que la France disposerait d'un million de doses (de quoi vacciner 500.000 personnes) de vaccin d'ici la fin de la semaine. 




Avec 516 personnes vaccinées au 1er janvier selon le ministère de la Santé, les critiques ne faiblissent pas contre le gouvernement, accusé d'avoir mis en place une stratégie trop lente et trop prudente par rapport à certains de ses voisins européens. Certains critiquent notamment un délai trop long entre la consultation pré-vaccinale, au cours de laquelle est recueilli le consentement du patient, et la vaccination. Ce délai est actuellement de cinq jours pour les personnes résidant en Ehpad. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.