La question du jour :

Couvre-feu à 18 h : faut-il l'étendre à toute la France ?




Couvre-feu à 18 h : faut-il l'étendre à toute la France ?
Photo d'illustration.
A lire aussi

publié le samedi 02 janvier 2021 à 07h00

Annoncé mardi par le ministre de la Santé, Olivier Veran, le couvre-feu avancé à 18h pour lutter contre l'épidémie de coronavirus concernera quinze départements, contre une vingtaine prévue initialement, a annoncé vendredi 1er janvier sur TF1 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.


Les départements concernés sont les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, les Vosges, le Territoire de Belfort, la Moselle, la Nièvre et la Saône-et-Loire.

"Évidemment que dans ce week-end de retour de vacances et dans ces premiers jours, il y aura une très grande tolérance", a précisé le porte-parole. Cinq autres départements dans lesquels un couvre-feu avancé était pressenti ne figurent pas dans cette liste définitive.

Il s'agit de l'Aube, du Haut-Rhin, de l'Yonne, de l'Allier et de l'Ardèche.


"Le virus continue à circuler en France (...) avec une disparité entre les territoires", a expliqué Gabriel Attal, en précisant que la liste des départements concernés serait révisée dans une semaine. Et "si la situation était amenée à se dégrader davantage dans certains territoires, on prendra les décisions qui s'imposent", a-t-il ajouté, en réponse notamment à une question sur la possibilité de reconfinements.

Le porte-parole a souligné que le couvre-feu avancé s'appliquerait de manière uniforme sur l'ensemble du territoire des départements concernés, sans distinction entre les villes et les zones rurales. Les personnes souhaitant sortir de chez elles en raison d'un motif valable devront utiliser, a-t-il expliqué, "la même attestation que celle que connaissent les Français actuellement pour le couvre-feu à vingt heures".

Gabriel Attal a confirmé par ailleurs que les établissements culturels -théâtres, cinémas, etc.- ne pourraient pas rouvrir le 7 janvier, date prévue pour le prochain point sur les conditions sanitaires.

"Nous allons proposer une extension du couvre-feu, qui au lieu de démarrer à 20h, démarrera à 18h dans l'ensemble des territoires dans lesquels ça s'avérera nécessaire", avait annoncé mardi Olivier Véran, sur le plateau de France 2. "Ces mesures seront applicables à partir du 2 janvier". Car "la situation est plus problématique dans quatre régions", avait-il souligné: le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le département des Alpes-Maritimes.

Une mesure critiquée par de nombreux élus, certains dénonçant une mesure inefficace, d'autres regrettant qu'elle n'ait pas été mise en place plus tôt.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.