La question du jour :

Faut-il exiger une "tenue correcte" dans les lycée ?




Faut-il exiger une "tenue correcte" dans les lycée ?
Un lycée à Rennes. (illustration)

, publié le vendredi 18 septembre 2020 à 07h00

"Les chefs d'établissement sont évidemment dans leur rôle à vouloir faire respecter des tenues normales", avait estimé en début de semaine le ministre de l'Éducation.

"On ne va pas à l'école pour montrer son nombril." C'est par ces mots que la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a commenté jeudi 17 septembre, l'initiative de certaines lycéennes qui ont posté des photos de leur tenue sur les réseaux sociaux. Lundi, elles étaient nombreuses à l'avoir fait, en accompagnant leur message du hashtag #14septembre, pour dénoncer les discriminations.

L'école ce n'est pas comme on veut", a fait valoir la présidente de la région Île-de-France sur Franceinfo. "Il y a des jeunes filles qui veulent s'habiller pudiquement, il y a des jeunes filles qui revendiquent de s'habiller de manière plus provocante, il peut y avoir un milieu entre les deux. Aujourd'hui, il faut que l'école nous rassemble et pas qu'elle nous divise", a expliqué l'élue. 


"J'adore les crop tops, c'est très mignons les crop tops, mais on ne va pas à l'école pour montrer son nombril.

On peut les mettre en dehors de l'école", a-t-elle poursuivi. Pour les minijupes, "chaque jeune fille est capable d'apprécier quelle est la bonne longueur. Donc il y a un juste milieu. Il faut réussir à avoir une tenue qui soit normale et ça c'est du bon sens", a-t-elle insisté.

Interrogé sur le sujet en début de semaine, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait répliqué qu'il suffisait de "s'habiller normalement". "Les chefs d'établissement sont évidemment dans leur rôle à vouloir faire respecter des tenues normales, tout simplement", avait-il expliqué. "De ce point de vue-là, je crois qu'on doit bien se garder des extrémités, on doit être dans une position d'équilibre et de bon sens".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.