La question du jour :

Attentats de 2015 : pensez-vous toujours au risque terroriste ?




Attentats de 2015 : pensez-vous toujours au risque terroriste ?
Des soldats de l'opération Sentinelle, à Paris (illustration)

, publié le lundi 31 août 2020 à 07h00

François Hollande a estimé que les terroristes de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher avaient "perdu" dans leur volonté de "diviser les Français".

Trois jours avant l'ouverture du procès des attentats jihadistes de janvier 2015, François Hollande a dressé un "bilan", cinq ans après, des attaques terroristes qui ont ébranlé le pays.


"J'ai eu peur que la société elle-même se disloque, parce que c'était là l'intention des terroristes: diviser les Français, stigmatiser les musulmans, faire en sorte que nous ayons l'esprit de haine qui finalement est celui qui les anime", a confié l'ancien président de la République sur France 2. Selon lui, les terroristes "ont perdu". "Ils ont perdu parce que la réaction du peuple français (... ) ça a été admirable", a-t-il ajouté, rappelant la manifestation du 11 janvier 2015 qui avait rassemblé plus de 4 millions de Français.



"La France, c'est ça que les Français ont compris, c'est le pays de la liberté et dans cette manifestation du 11 janvier il y avait à la fois la liberté d'expression, celle de Charlie, il y avait aussi la police qui était saluée, applaudie (...) et aussi il y avait la stigmatisation de la haine, celle de l'antisémitisme". François Hollande a ensuite expliqué l'actuelle montée des violences à l'encontre des forces de l'ordre par "une utilisation des forces de l'ordre qui n'a pas été forcément à la hauteur de ce qui était souhaité, y compris dans les manifestations", notamment celles des "gilets jaunes". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.