La question du jour :

Masque au travail : doit-il être porté de manière "systématique" ?




Masque au travail : doit-il être porté de manière "systématique" ?
Une affiche à Lille. (illustration)

, publié le jeudi 13 août 2020 à 07h00

La barre des 10.000 nouveaux cas en une semaine vient d'être de nouveau dépassée.

À l'heure actuelle, il n'est obligatoire si la distanciation ne peut être respectée. Mais pour certains, le masque devrait être obligatoire sur le lieu de travail, à tout moment. La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), s'y est dite opposée mercredi 12 août, jugeant que l'imposer de manière "systématique" serait "excessif".

"Imposer le port du masque de manière systématique et en toutes circonstances dans toutes les entreprises semblerait à l'heure actuelle excessif", selon un communiqué de l'organisation patronale, qui rappelle aussi que les mesures du protocole national de déconfinement "doivent impérativement être appliquées". Ce protocole, mis à jour le 3 août, a assoupli certaines règles en vigueur pendant le confinement, ne rendant notamment le port du masque obligatoire sur le lieu de travail que si une distanciation physique d'un mètre entre salariés ne peut pas être respectée. 



Mardi, le Premier ministre Jean Castex a demandé aux préfets de développer "au maximum les endroits où il y a obligation du port du masque" en fonction des situations locales, alors que le nombre de nouveaux cas testés positifs au Covid-19 a récemment de nouveau dépassé les 10.000 en une semaine en France.

Pour la CPME, "il serait étrange de laisser une marge d'appréciation aux préfets sur les mesures à adopter dans l'espace public de chaque département et, dans le même temps, de généraliser une telle obligation à toutes les entreprises sans distinction du contexte épidémiologique".

"Exiger par exemple d'un salarié seul dans un bureau qu'il porte un masque aurait sans doute peu de sens et serait difficilement applicable", selon l'organisation. "La relance de l'économie (...) est certes basée sur la maîtrise de la pandémie, mais elle repose également sur la capacité du monde entrepreneurial à pouvoir retrouver un niveau d'activité assurant la continuité et le développement des entreprises", estime encore la CPME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.