La question du jour :

Liban : comprenez-vous l'attitude de Macron?




Liban : comprenez-vous l'attitude de Macron?
Emmanuel Macron, à Beyrouth

, publié le lundi 10 août 2020 à 07h00

Depuis l'explosion qui a dévasté Beyrouth, le président de la République affiche son intention de coordonner l'aide internationale pour le Liban et met la pression aux responsables locaux. Quitte à s'attirer des critiques sur les craintes d'ingérence dans les affaires d'un Etat souverain.

Dimanche 9 août, Emmanuel Macron a appelé la communauté internationale à "agir vite" pour aider le Liban à panser ses plaies après la terrible explosion qui a ravagé sa capitale et il a mis en garde contre la "violence et le chaos" alors que la colère gronde dans le pays face à une classe dirigeante discréditée. De Donald Trump à l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, en passant par les Premiers ministres italien et espagnol, une quinzaine de chefs d'Etat et de gouvernement étaient réunis en visioconférence autour d'Emmanuel Macron afin de mobiliser une aide d'urgence.

"Il nous faut agir vite et avec efficacité pour que cette aide aille très directement et en toute transparence sur le terrain à la population", a lancé le président français, depuis sa résidence d'été de Brégançon dans le sud de la France, à l'ouverture de la conférence. Premier dirigeant à se rendre dans la capitale libanaise après l'explosion meurtrière, il avait déjà promis jeudi une aide rapide et massive de la communauté internationale, tout en évoquant la "responsabilité historique" des dirigeants politiques en place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.