La question du jour :

Les masques devraient-ils être gratuits ?




Les masques devraient-ils être gratuits ?
Photo d'illustration.

, publié le jeudi 23 juillet 2020 à 07h00

Le gouvernement compte aider les plus précaires à se procurer des masques. Pas question, en revanche, d'en fournir à tout le monde, a tranché Emmanuel Macron. 

"Nous allons envoyer 40 millions de masques grand public, lavables, réutilisables 30 fois, de manière à fournir 7 millions de Français qui sont au niveau du seuil de pauvreté, qui sont bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire", a déclaré mercredi 22 juillet le ministre de la Santé et des solidarités Olivier Véran, interviewé durant le JT de France 2. Ces masques seront "directement aux foyers de ces Français" par La Poste, avec qui le gouvernement a passé un contrat.


"Par ailleurs, l'Assurance maladie remboursera à 100% des masques chirurgicaux pour 2 millions de Français qui, eux, sont porteurs de vulnérabilité médicale", a ajouté le ministre de la Santé.

Une mesure qui concernera uniquement les foyers les plus précaires.

En effet, mardi soir, sur TF1, le président de la République déclarait que "l'Etat - et le contribuable français - n'a pas vocation à payer des masques (...) pour tout le monde, tout le temps. Donc je pense que ça doit rester une politique sociale". Ceux qui n'ont pas les moyens d'en acheter seront "aidés", a-t-il ajouté.

Depuis lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos, pour enrayer une reprise de l'épidémie de coronavirus. En cas d'infraction, l'amende est de de 135 euros.

Prix plafonné 

Le gouvernement a plafonné le prix du masque chirurgical à 95 centimes d'euros. Mais "cela peut représenter effectivement pour des familles un coût important", admet Bruno Le Maire, soulignant que les entreprises et les administrations équipent déjà leurs salariés.

Pointant ce problème de "surcoût pour les populations précaires", l'association de consommateurs CLCV a demandé lundi "une aide financière mensuelle de 50 euros par personne composant la famille". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.