La question du jour :

Chaleur et beau temps : le confinement est-il plus dur à respecter ?




Chaleur et beau temps : le confinement est-il plus dur à respecter ?
Paris, le 7 avril 2020.

, publié le vendredi 10 avril 2020 à 00h00

Alors que le week-end pascal prévoit d'être beau et chaud, Météo France rappelle qu'il faut respecter le confinement mis en place pour freiner l'épidémie de coronavirus.

"En avril, ne te découvre pas d'un fil". Pourtant, ce mois d'avril fait mentir le dicton. Plusieurs villes de France ont en effet observé précocement cette semaine leur premier jour de chaleur, quand les températures dépassent les 25 °C, de l'année, souligne Météo France.


Or, "Paris a enregistré ce jeudi après-midi (9 avril) son record de chaleur précoce avec 27,1 °C. Il n'avait jamais fait si chaud dans la capitale à cette période de l'année", explique Météo France. A Rouen, il a par ailleurs fait 25,3 °C, soit 12 de plus que la normale, 24,9 °C (+12°C) à Lille, 24,5°C ou encore (+11°C) à Saint-Quentin, dans l'Aisne.

Des températures qui correspondent aux températures moyennes d'un début d'été. "La date moyenne du premier jour de chaleur se situe le 7 mai à Paris, le 27 mai à Rouen. Il faut remonter au 4 avril 1959 (25,2 °C) pour observer un jour de chaleur plus précoce", précise  l'organisme de prévisions météorologiques. 

Sur Twitter, le prévisionniste explique par ailleurs que des records d'ensoleillement ont été battus sur un quart Nord-Est ces 20 derniers jours. 


Alors que ce beau temps va durer tout le long de ce week-end pascal, avec 26°C à Rennes et Lyon, 25°C à Bordeaux et Clermont-Ferrand, et jusqu'à 27°C à Strasbourg dimanche, Météo France rappelle que ce n'est pas une raison pour ne pas respecter les mesures de confinement mis en place pour freiner l'épidémie de coronavirus.

Il faudra attendre le début de la semaine prochaine pour retrouver des températures conformes aux normales de saison, avant un nouveau bond prévu en milieu de semaine.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.