La question du jour :

Faut-il généraliser le port du masque?




Faut-il généraliser le port du masque?
Des passants à Paris (illustration)
A lire aussi

, publié le lundi 06 avril 2020 à 07h30

Selon le JDD, le gouvernement songe à prendre cette mesure, déjà adoptée ailleurs en Europe.

La région italienne de Lombardie a rendu obligatoire le port d'une protection des voies respiratoires dès ce dimanche, dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Les autorités régionales imposent ainsi aux Lombards de se couvrir la bouche et le nez avec un masque, ou, à défaut, une écharpe ou un foulard. Cette mesure adoptée chez le voisin transalpin est désormais à l'étude en France, selon des informations du JDD.

Après avoir martelé que les masques étaient inutiles contre le coronavirus quand on n'est pas malade, le discours officiel a ainsi changé dans plusieurs pays cette semaine, au risque d'alimenter la confusion du public, voire des accusations de mensonge. La volte-face la plus spectaculaire est venue des Etats-Unis vendredi : le président Donald Trump a annoncé que les autorités sanitaires conseillaient désormais aux Américains de se couvrir le visage lorsqu'ils sortent de chez eux.

En Allemagne, l'Institut Robert-Koch, l'établissement de référence en santé publique, a encouragé vendredi les citoyens à porter en public des masques faits maison. Il n'y a "pas encore de preuve scientifique" qu'ils limitent la propagation du virus, mais cela "semble plausible", a estimé son président Lothar Wieler. L'avis est partagé en France par l'Académie de médecine : elle a jugé vendredi qu'un masque "grand public" devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant et après le confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.