La question du jour :

Confinement : approuvez-vous les règles annoncées par Edouard Philippe ?




Confinement : approuvez-vous les règles annoncées par Edouard Philippe ?
Le Premier ministre Edouard Philippe lundi soir au 20 Heures de TF1.

, publié le mardi 24 mars 2020 à 07h00

Invité du "20 Heures" de TF1 lundi soir, le Premier ministre a annoncé un durcissement des règles du confinement : les sorties seront restreintes et les marchés, fermés à partir de ce mardi. 

Edouard Philippe a annoncé lundi 23 mars de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus avec la limitation des sorties à un kilomètre de son domicile, pendant une heure maximum, et la fermeture, sauf dérogation, des marchés alimentaires à ciel ouvert. 




"Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon d'un km de chez soi au maximum, pour une heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour", a détaillé le Premier ministre. Cela signifie notamment "qu'il faudra dater et donner l'horaire" de sortie sur l'attestation de déplacement dérogatoire que tout Français doit porter sur lui lorsqu'il sort de son domicile depuis le début du confinement, mardi dernier.

Les marchés fermés, sauf exception

Edouard Philippe a également annoncé sa décision de "fermer les marchés ouverts".

"Mais il sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction" lorsque le marché, dans certains villages, est "le seul (moyen) parfois" d'avoir "accès à des produits frais". "Je signe le décret ce soir, il sera donc applicable demain" mardi, a insisté le Premier ministre.

Pas de couvre-feu généralisé 

En revanche, il ne veut pas généraliser le couvre-feu, déjà en vigueur dans certaines communes, "à l'échelle de tout le pays". "Nous ne sommes pas dans une logique de confinement général et absolu de la totalité du pays au même moment", a expliqué Edouard Philippe, qui n'exclut toutefois pas que "sur certaines parties du territoire, nous ayons besoin d'avoir des mesures encore plus strictes de confinement".

Ces nouvelles restrictions répondent à la demande de nombreux médecins, qui réclamaient des mesures plus strictes. Le Conseil d'Etat a également enjoint dimanche au gouvernement de revoir, sous 48 heures, certaines dérogations de déplacement "au caractère ambigu", notamment celles pour motifs de santé ou pour l'activité physique.

Prolongement du confinement

"Le temps du confinement peut durer encore quelques semaines", a ajouté Edouard Philippe. "Beaucoup de nos concitoyens aimeraient retrouver le temps d'avant, le temps normal, mais il n'est pas pour demain", a encore prévenu le chef du gouvernement, sans donner plus de détails sur une prolongation de la durée de confinement. Un avis du conseil scientifique sur cette question est attendu mardi.

Le Premier ministre, qui a lancé un "appel solennel" aux Français à respecter "très très strictement les règles du confinement, a par ailleurs rappelé que l'amende contre ceux qui ne respectaient pas le confinement était passée de 38 à 135 euros. Cette amende "peut être majorée à 375 euros et en cas de récidive" et portée jusqu'à 1.500 euros. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.