La question du jour :

Coronavirus : faut-il durcir les règles du confinement ?




Coronavirus : faut-il durcir les règles du confinement ?
Des soignants transportent un patient atteint du coronavirus, le 22 mars à l'hôpital de Mulhouse.

, publié le lundi 23 mars 2020 à 07h00

Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France ce lundi 23 mars, 60.000 médecins hospitaliers en appellent à Emmanuel Macron pour que les règles du confinement soient respectées. 

"Nous, professeurs des universités, praticiens hospitaliers et praticiens hospitaliers de France, chefs de cliniques, internes, demandons avec gravité un respect strict des mesures de confinement à domicile à nos concitoyens sur tout le territoire, accompagné d'une communication plus explicite", écrivent les signataires. 




"Nous n'avons pas de traitement, nous avons quatre fois moins de lits de réanimation que l'Allemagne. Rester chez soi est la seule façon de fermer le robinet, en empêchant ainsi que les gens se contaminent entre eux", insiste un des signataires auprès du quotidien. "Nous ne sommes pas encore au pic épidémique et nous ne voulons pas avoir à choisir les patients qui se feront soigner. Nous avons huit jours d'avance sur l'Italie, il est encore temps", estime ce praticien hospitalier. 




Le Conseil d'Etat a rejeté dimanche soir la demande de confinement total de plusieurs syndicats de médecins, et ce n'est pas ce que réclament les signataires. Ils souhaitent en revanche que les règles du confinement soient respectées au pied de la lettre. Ce lundi, le conseil scientifique sur le coronavirus doit se prononcer sur le prolongement et l'élargissement du confinement en France. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.