La question du jour :

Confinement : faut-il des couvre-feux ?




Confinement : faut-il des couvre-feux ?
Christian Estrosi, en 2019 (illustration)

, publié le samedi 21 mars 2020 à 00h00

La municipalité de Nice a pris un arrêté instaurant un couvre-feu à 20h, qui pourrait faire tâche d'encre sur d'autres endroits du territoire. S'il a écarté l'hypothèse d'une telle mesure à l'échelle nationale, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lui encouragé les maires à faire usage de "tout leur pouvoir de police" pour faire respecter les mesures de confinement.

Un couvre-feu partiel va être imposé à Nice pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le maire Christian Estrosi a décidé de prendre cet arrêté municipal, dont les contours devaient encore être précisés avant d'entrer en application. "Cet arrêté aura des exceptions évidemment pour toutes les personnes qui sont dans l'obligation de travailler", a-t-on précisé dans l'entourage de l'édile niçois.

"Avec le préfet, les acteurs locaux, (Christian Estrosi) a le sentiment que c'est la meilleure façon de protéger sa population", a commenté lors d'un point presse le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. "Bien sûr, il ne s'agit pas d'établir un couvre-feu national sur l'ensemble du territoire", a-t-il ajouté, avant de poursuivre : "J'invite les maires à utiliser la totalité de leurs pouvoirs de police".

Un amendement au projet d'urgence adopté au Sénat doit autoriser les policiers municipaux à constater les infractions et verbaliser. Jusqu'à présent, les policiers municipaux n'avaient pas cette faculté réclamée par la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et M. Estrosi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.