La question du jour :

Congé après la perte d'un enfant : la majorité peut-elle rattraper son "erreur"?




Congé après la perte d'un enfant : la majorité peut-elle rattraper son "erreur"?
La députée Olivia Grégoire, en 2019, à l'Assemblée nationale

, publié le mardi 04 février 2020 à 07h00

A un mois des élections municipales, les couacs se succèdent au sein de la République en Marche.

Après le tollé suscité par le refus initial d'allonger le congé pour la perte d'un enfant, plusieurs députés de la majorité LREM à l'Assemblée nationale ont reconnu une "erreur", qui sera réparée au Sénat en mars, a-t-on appris auprès du groupe.


Cette polémique succède à plusieurs accrocs au sein du parti présidentiel ces dernières semaines. Le gouvernement a ainsi reçu à deux reprises les remontrances du Conseil d'Etat, d'abord sur le dossier de la réforme des retraites, puis sur celui de la controversée "Circulaire Castaner" qui visait à gommer le nuançage politique pour les prochaines élections municipales. Avant cela, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait provoqué une levée de boucliers après avoir assimilé la critique des religions à "une atteinte à la liberté".

Désormais exposée à la controverse sur le dossier du congé pour les parents endeuillée, la majorité entend "réparer" cette "lourde" erreur, selon la députée Olivia Grégoire. Son collègue Laurent Saint-Martin reconnaissant aussi sur LCI "une erreur politique manifeste". "Quand on fait une erreur aussi lourde, un on la reconnaît, deux on la répare vite, et trois on est mieux-disant, on propose mieux, on va proposer mieux, et très vite", a indiqué Mme Grégoire sur Cnews.

Dans ce contexte, une vingtaine de ministres et secrétaires d'Etat se sont rendus au siège de la République en Marche lundi soir pour un dîner avec les dirigeants du parti et de la commission nationale d'investiture, à l'approche des municipales. Il s'agit de faire "un point de coordination générale" sur divers sujets et pas uniquement sur les élections municipales de mars, a ajouté la direction du parti présidentiel, sans plus de précision.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.