La question du jour :

La Russie doit-elle être réintégrée au G8 ?




La Russie doit-elle être réintégrée au G8 ?
Emmanuel Macron a été ces derniers temps en contact régulier avec Vladimir Poutine. Les président russe et français à Brégançon le 19 août.

, publié le mardi 20 août 2019 à 07h00

Emmanuel Macron a reçu Vladimir Poutine lundi 19 août, dans sa résidence d'été, les deux hommes affichant une apparente cordialité et une volonté de rapprochement entre Moscou et l'UE. 

La rencontre a été placée sous le signe de la cordialité. Lundi 19 août, Emmanuel Macron a reçu au Fort de Brégançon, la résidence d'été de la présidence de la République, son homologue russe Vladimir Poutine. 

Malgré les sujets sensibles, comme la question de la guerre en Syrie, celle des répressions de manifestations, les deux chefs d'Etat ont montré une volonté de rapprochement, notamment sur le plan des relations entre la Russie et l'Ukraine. 

"Architecture de sécurité et de confiance"

À quelques jours du sommet du G7, dont la Russie a été exclue après l'annexion de la Crimée en 2014, le président français a déclaré que le travail était désormais de "réinventer une architecture de sécurité et de confiance entre l'Union européenne et la Russie".  Vladimir Poutine a de son côté loué "le rôle très important, voir clé" de Paris pour permettre le retour en juin dernier de la Russie à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Du côté Français, Emmanuel Macron a été ces derniers temps en contact régulier avec Vladimir Poutine. Il l'avait reçu dans les fastes de Versailles en mai 2017, juste après son élection, puis s'est rendu à son invitation à Saint-Pétersbourg l'an dernier. Ils se sont également entretenus lors de chaque G20, tout dernièrement à Osaka en juin. Un contact constant et des relations qui sont moins dégradées que sous la présidence de François Hollande.


Visite à Moscou en 2020

"La Russie est Européenne, très profondément, et nous croyons dans cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok", a déclaré Emmanuel Macron. Il a ajouté vouloir la "réarrimer" à l'Europe après "les malentendus des dernières décennies". Au fond, Emmanuel Macron souhaite œuvrer à un rapprochement stratégique entre l'Europe et la Russie pour affronter un monde en plein chambardement, et éviter que Moscou ne se rapproche trop de la Chine.

Geste symbolique, Emmanuel Macron a aussi annoncé qu'il se rendrait à Moscou en mai 2020 pour assister aux célébrations du 75e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.