La question du jour :

Pesticides : les maires devraient-ils pouvoir réguler?




Pesticides : les maires devraient-ils pouvoir réguler?
Le maire de Langouët a également reçu des soutiens de la part de figures de l'écologie.

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 18 août 2019 à 07h00

Un maire a pris un arrêté municipal interdisant l'utilisation de pesticides à proximité des habitations et des locaux professionnels. Selon vous, les maires devraient-ils pouvoir réguler l'usage des pesticides sur leur commune? 

Un maire convoqué devant le tribunal administratif de Rennes pour avoir pris un arrêté interdisant l'utilisation de pesticides à proximité de locaux professionnels et d'habitation. Alors samedi 17 août, ses soutiens se sont réunis à Rennes devant la préfecture pour se faire entendre."Madame la préfète, laissez nos maires nous protéger", "Pesticides, riverains, agriculteurs, tous victimes", "Stop pesticides, nous voulons des coquelicots", pouvait-on lire sur des banderoles.

Les participants -ils étaient une centaine- répondaient à l'appel du collectif "Nous voulons des coquelicots" de Langouët, village de 602 habitants situé à une vingtaine de kilomètres de Rennes.


"Carence de l'Etat"

Le maire de Langouët a également reçu des soutiens de la part de figures de l'écologie. "Le maire de Langouet a entièrement raison. Dans quelques années, il sera reconnu comme un héros", a affirmé Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement. Même son de cloche du côté de Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie Les Verts : ""Nous sommes contaminés, les abeilles disparaissent, les algues vertes pullulent mais l'Etat et sa préfète préfèrent s'acharner sur un maire responsable et autoriser les pires élevages industriels. Lamentable !".

"Il est légitime qu'un maire agisse face à une carence de l'État", avait estimé le maire auprès de l'AFP, mettant en avant une "problématique de santé publique". L'élu est convoqué jeudi devant le tribunal administratif de Rennes à la demande de la préfecture, qui demande l'annulation de l'arrêté. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.