La question du jour :

Pensez-vous que les politiques portent une responsabilité dans la violence de la société actuelle?




Pensez-vous que les politiques portent une responsabilité dans la violence de la société actuelle?
Assemblée Nationale - Photo d'illustration

, publié le lundi 12 août 2019 à 07h00

Le député LREM Patrick Vignal a eu sa permanence dégradée samedi. Dans une interview à Franceinfo il estime que la classe politique a "une très grande responsabilité dans ce qui se passe aujourd'hui". Etes vous d'accord ? 

Le député La République en Marche, de l'Hérault, Patrick Vignal a vu sa permanence parlementaire dégradée samedi 10 août à Montpellier. Recouverte de peinture jaune, elle a été prise pour cible par des "gilets jaunes" qui manifestaient samedi. 

Dans une interview donnée à Franceinfo, l'élu parle d'un "épiphénomène", mais affirme que la "société est très violente". Selon lui, la classe politique a "une très grande responsabilité dans ce qui se passe aujourd'hui".



Multiplication des agressions

Après des mois de mobilisations, le mouvement des "gilets jaunes", s'est estompé peu à peu. Mais ces dernières semaines de très nombreuses permanences parlementaires ont été la cible de dégradations. En particulier celles des députés de la majorité. 



"Vous savez, c'est très violent la politique. On n'a pas d'ami. On peut être grisé très rapidement par le pouvoir, on a l'impression qu'on détient le pouvoir alors qu'en fait on ne le détient pas, on essaie de l'exercer," a déclaré Parick Vignal. Selon lui "la société est très violente, et nous avons, nous la classe politique, une très grande responsabilité dans ce qui se passe aujourd'hui."

Cette sensation de violence peut être également ressentie ces derniers jours dans les déclarations de certains maires qui se disent de plus en plus exposés aux agressions. Ces déclarations interviennent quelques jours après la mort du maire de Signes (Var), Jean-Mathieu Michel, tué lundi accidentellement, selon les premiers éléments de l'enquête, alors qu'il s'opposait à un dépôt illégal de gravats dans la nature.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.