La question du jour :

Anne Hidalgo : utiliser un Falcon pour se rendre sur le Tour de France était-il justifié ?




Anne Hidalgo : utiliser un Falcon pour se rendre sur le Tour de France était-il justifié ?
Anne Hidalgo à Matignon, le 3 décembre 2018.

, publié le jeudi 08 août 2019 à 07h00

La mairie de Paris a estimé mercredi qu'il n'y "avait pas de polémique à avoir", après les attaques de rivaux parisiens d'Anne Hidalgo, montée à bord d'un Falcon et d'un hélicoptère en juillet pour se rendre sur une étape du Tour de France.

Après avoir écrit le 31 juillet que la maire de Paris Anne Hidalgo (PS) avait emprunté le 26 juillet un Falcon pour rallier la 19e étape du Tour de France en Savoie, le Canard enchaîné a révélé mercredi qu'elle avait "fait aussi un tour en hélico".



"Ce n'était pas un hélicoptère pour Anne Hidalgo", s'est défendue la Ville, expliquant à l'AFP que la maire de Paris a été invitée par le Tour de France comme "tous les autres maires". "Si l'étape est plus loin que là où le Falcon atterrit, (les invités) prennent un hélicoptère pour (s'y) rendre", a plaidé la mairie de Paris, rappelant que "ce n'est pas nous qui affrétons les Falcon". 

Certains candidats à Paris pour les élections municipales de 2020 ont pointé du doigt le coût environnemental de tels vols, l'opposant à l'engagement écologiste d'Anne Hidalgo. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.